Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Quand Rohatyn et ses amis conseillent à l’UAW de démanteler l’industrie

La rédaction
visites
1014
commentaire

Le 12 juin, le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LaRouche PAC) a diffusé un communiqué de presse sur le rôle joué par le banquier synarchiste Felix Rohatyn dans le démantèlement de l’industrie automobile américaine, mais aussi dans la manipulation du mouvement syndical de ce secteur. Le communiqué affirme :

« Les enquêtes menées actuellement par le PAC de Lyndon LaRouche montrent clairement que le groupe bancaire Lazard Frères a contrôlé chaque étape de la procédure de faillite de l’équipementier Delphi. D’une part, l’ancien associé de Lazard, Felix Rohatyn, et ses collaborateurs à Rothschild Inc. ont été les conseillers financiers de Delphi depuis mai 2005 jusqu’à la semaine précédant le dépôt de bilan du géant. A partir du 1er novembre 2005, au plus tard, Delphi et la direction de l’United Auto Workers of America ont convenu d’engager Lazard comme conseiller financier du syndicat, Delphi acceptant de prendre en charge les honoraires.

« La manière dont Delphi a détourné les lois sur la faillite a été succinctement décrite par Business Week en ces termes : "La globalisation par la faillite". La plupart des observateurs informés estiment que ce cas ne représente que le premier assaut d’une attaque en règle contre General Motors, Ford et Chrysler, orchestrée par les mêmes prédateurs financiers. Lors de la convention annuelle de l’UAW à Las Vegas [du 12 au 15 juin], le président Ron Gettelfinger expliquera aux membres du syndicat, dont le niveau de vie est la première victime du dépôt de bilan de Delphi, qu’il n’y a aucune alternative à la mise en retraite anticipée ou à l’indemnisation de 30 000 ouvriers productifs, ni à la fermeture et à la délocalisation de la quasi-totalité de s capacités productives de Delphi aux Etats-Unis. Les arguments qu’il emploiera pour convaincre ces syndicalistes, autrefois militants, ont vraisemblablement été préparés par Lazard, qui a exercé des pressions immenses sur les dirigeants syndicaux. »

A Las Vegas, Gettelfinger a effectivement admis que, suite à une analyse exhaustive de la situation financière de GM et Ford (conduite par Rohatyn/Lazard Frères), le syndicat avait accepté les conseils de Lazard : la seule façon de « sauver » le programme d’assurance maladie des salariés retraités, c’est de le sabrer, afin de réduire les coûts des constructeurs. Par ailleurs, dans une lettre du 16 décembre 2005 signée par Gettelfinger et son vice-président Gerald Bantom, on apprend que les négociations sur un éventuel accord entre l’UAW et Ford sur la couverture maladie, impliquent « deux sociétés respectées sur le plan international » - Lazard LLP (conseillers financiers) et Milliman (prestataires de soins médicaux). Ainsi, au moins quatre grands constructeurs et équipementiers sont « conseillés »par Lazard : GM, Ford, Delphi et Collins & Aikman.

Le LaRouche PAC diffuse actuellement à grande échelle une brochure intitulée Rohatyn, la connexion avec les nazis français. Elle montre que, dans son attaque contre la base industrielle de l’Amérique, Rohatyn agit pour le compte de banquiers synarchistes européens. Il a, de fait, rétabli le type de relations qui existaient entre Lazard et le groupe Banque Worms à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale. Ce groupement - comme l’attestent des documents du renseignement et du corps diplomatique américains - fut un élément clé des opérations bancaires synarchistes qui ont amené Hitler au pouvoir en Allemagne et orchestré sa conquête de la France.

Dans la même brochure, le LaRouche PAC présente une documentation détaillée sur Rohatyn : son rôle personnel dans le démantèlement de Delphi en l’acculant à la faillite, ses attaques contre Lyndon LaRouche et contre son plan de sauvetage de l’industrie automobile, notamment ses capacités stratégiques en machines-outils, en reconvertissant certains de ses éléments pour produire d’autres biens d’équipements. Lors d’une conférence Internet, le 9 juin, LaRouche a appelé à une mobilisation tous azimuts contre Rohatyn et son influence dans le Parti démocrate, déclarant que, si l’on veut maintenir une économie américaine moderne, « nous devons leur botter les fesses comme jamais on ne l’a fait jusqu’alors ».

Contactez-nous !

Don rapide