Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Que fera la Chine de ses avoirs en dollars ?

La rédaction
visites
1198
commentaire

Lors de la récente visite à Washington du Premier ministre chinois Wen, le président Bush a demandé à Taïwan de modérer le ton vis-à-vis de Pékin, ce qui est interprété par les spécialistes comme un signe que l’administration Bush commence à perdre l’initiative en matière de politique étrangère , du fait de sa dépendance envers les flux de capitaux étrangers.

Après le Japon, la Chine est le second détenteur de bons du Trésor américains et autres avoirs en dollars, dont le montant s’élevait à 383,9 milliards de dollars en septembre. Et Wen n’a pas manqué de le faire sentir lors de sa visite. Le 23 novembre, le Quotidien du Peuple publiait un article intitulé : « La Chine déclare qu’elle ne se débarrassera pas des bons du Trésor américains à titre de représailles ». Le journal China Business citait un responsable de l’administration du Commerce extérieur, resté anonyme, qui disait : « La nature de notre organisme consiste à bien gérer les avoirs en devises étrangères. Pour le dire simplement, nous recherchons des profits, et tant que nous n’aurons pas d’instruction de la banque centrale, nous ne vendrons pas de bons du Trésor américains. » Concernant les importantes réserves en dollars de la Chine, l’article reconnaît que le gouvernement a acheté beaucoup « de bons du Trésor américains et d’autres instruments de la dette, en vue de maintenir à un faible niveau les taux américains. Si la Chine vendait soudainement ces bons du Trésor, elle pourrait provoquer la hausse des taux américains, infligeant des dommages significatifs à l’économie américaine . »

Par ailleurs, la Banque des règlements internationaux constate qu’au 30 juin dernier, les banques chinoises avaient réduit leurs avoirs à l’étranger durant huit des dix trimestres précédents : les fonds chinois déposés à l’étranger s’élevaient alors à 70,4 milliards de dollars, contre 92,5 milliards deux ans plus tôt. Elles ont rapatrié 9,1 milliards de dollars rien qu’au deuxième trimestre 2003. Le Trésor américain a lui-même rapporté que la Chine avait vendu pour 2,8 milliards de dollars de bons du Trésor et obligations américains au cours du mois de septembre.

Contactez-nous !

Don rapide