Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Qui a voulu que CNN fasse des menaces de mort contre Chavez ?

La rédaction
visites
1082
commentaire

29 Novembre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Une image du président vénézuelien Hugo Chavez les yeux fermés, accompagnée du commentaire « qui l’a tué ? », a été diffusée sur CNN (version espagnole) pendant 10 seconde mercredi. CNN a ensuite retiré l’image prétextant qu’une « erreur » s’était produite. Quelle erreur ! Est-ce que CNN a déjà préparé ses reportages sur la mort du chef d’Etat vénézuélien ?

Hugo Chavez a expliqué que dans le contexte délicat du référendum constitutionnel du 2 décembre dans son pays, cet épisode CNN ne pouvait que faire parti d’un plan plus vaste pour déstabiliser le Venezuela, dont son assassinat pourrait être l’une des composantes. « Selon toute vraisemblance, c’est un appel à m’assassiner venant d’une chaîne qui est notre ennemi déclaré », a-t-il dit.

Et ces affirmations ne sont pas sans fondement. Si les forces politiques associées au vice-président américain Dick Cheney voulaient déclencher une agitation politique et sociale en Amérique du Sud, l’assassinat de Chavez serait une des manières de le faire. Chavez a prévenu plus d’une fois ces derniers mois qu’il était la cible d’une tentative d’assassinat, qui serait utilisée pour plonger le Venezuela dans une guerre civile. Fidel Castro est venu étayer ces avertissements en suggérant que les services de renseignement cubain avaient également recueillis des indications d’un plan d’assassinat contre Chavez.

L’erreur de CNN a eu lieu en même temps que les tensions diplomatiques entre la Colombie et le Venezuela s’aggravent, avec la décision du président Uribe d’annuler le mandat de négociateur de Chavez pour la libération de 45 otages du groupe narco-terroriste FARC. Chavez a réagit virulemment à cette annonce la semaine dernière en gelant les relations diplomatiques entre les deux voisins. Ce regain de tension fait craindre une déstabilisation de niveau régional.

Le 9 décembre prochain doit se tenir à Buenos Aires la réunion fondatrice de la Banque du Sud, un projet pour la souveraineté économique et le développement des pays d’Ibéro Amérique, initié en grande partie par Hugo Chavez, aux côtés notamment du président équatorien Rafael Correa, lui aussi menacé de mort depuis son élection, et de Nestor Kirchner, dont l’épouse vient d’être élue présidente d’Argentine, et qui accueillera tous les chefs d’Etat du continent pour l’inauguration de sa présidence le 10 décembre.

La fondation officielle de la Banque du Sud a déjà été reportée deux fois depuis juin dernier, sous la pression constante des intérêts financiers internationaux qui tentent de saboter de l’intérieur ce changement radical de politique, qui a vu en quelques années le FMI et la Banque Mondiale être répudiés en faveur d’une vision rooseveltienne de grands travaux à l’échelle continentale.

Contactez-nous !

Don rapide