Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 20 février - Fake News : Jacques Cheminade n’existe pas ! Lire Flash : 20 février - Injustices et dettes illégitimes - Radio S&P 20 février 2017 Lire Flash : 19 février - TV Lobotomie, l’être humain face aux écrans Lire
AccueilActualité
Brèves

Qui nous ment sur la « grippe porcine » ?

La rédaction
visites
3203
commentaires

29 avril 2009 (Nouvelle Solidarité) – Interviewé par l’hebdomadaire Marianne, Bernard Vallat, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) déplore le retard pris dans les recherches à cause de la mauvaise expression « grippe porcine ».

Bernard Vallat précise que « cette terminologie vétérinaire désigne une autre maladie et nous nous sommes vivement opposés à l’usage de ce terme : le seul nom approprié pour la pathologie qui s’est répandue pour l’instant est "grippe mexicaine". Il y a bel et bien une composante porcine dans cette épidémie mais nous n’avons, pour l’heure, constaté que des cas humains et aucun cas de porc contaminé ! En réalité, il s’agit d’un cocktail de souches grippales : deux souches porcines (une américaine et une eurasienne), une souche aviaire américaine et une souche humaine. »

L’expert sanitaire ajoute que « chaque année, une nouvelle souche de grippe parcourt la population humaine et tue 500 000 à un million de personnes, principalement âgées. Mais c’est au coeur de l’hiver. Là, nous sommes au printemps dans l’hémisphère Nord, ce qui ne convient pas vraiment à un virus de ce type. »

En tout cas, cette confusion sur la terminologie « a reporté les efforts d’investigation et de recherche scientifique sur de mauvaises pistes, ce qui a fait perdre du temps. Il y a également eu un impact sensible sur la consommation : les gens ont arrêté d’acheter du porc alors qu’il n’y avait aucun risque. »

D’après le site internet du Journal de Dimanche, L’Egypte, très touchée par la grippe aviaire et prise de panique, « envisage l’abattage de centaines de milliers de porcs à titre de précaution alors que des cas de grippe porcine ont été signalés en Israël. Une telle mesure ne devrait pas empêcher le virus H1N1 de sévir puisqu’il se propage d’homme à homme et que les porcs égyptiens ne sont pas contaminés. Mais agir contre les porcs, considérés par les musulmans comme un animal impur, pourrait éviter un sentiment de panique. »

Pour creuser le sujet : focus

Voir les 5 commentaires

  • Code Barre • 30/04/2009 - 14:18

    Il y a quelque chose de bizarre,
    j’ai le sentiment que tous ses
    virus "spontanés" un peu comme
    les générations du même nom, ont
    d’autres objectifs que de répandre
    des pandémies dévastatrices, j’ai
    remarqué que des termes qui peuvent
    passer presque inaperçus en
    d’autres circonstances sont
    employés , je dirais "glisser en
    douce", dans l’exemple de la nouvelle grippe (mexicaine) certains politiques ou officiels, ont employés le terme "traçabilité", non pas celle des animaux incriminés dans cette histoire, mais des êtres humains, ainsi
    donc, nous voilà donc reléguer au rang
    de "bétail", à quand la puce "rfid"..?

    Répondre à ce message

  • dra • 03/05/2009 - 12:26

    Tant pis je me répète :"Avec combien de vérités fabrique-t-on un mensonge ?"
    mais on peut inverser !!! C’est donc bien cela qui est grave . On saura le le fin mot de la manipulation lorsque tout sera fait. Alors rions avec les yeux bien ouverts sur la réalité.

    Répondre à ce message

  • Fred • 30/04/2009 - 03:57

    Virus excellent
    Tout le monde reste chez soi en confinement
    Plus de travail plus d’activite
    Très bon moyen pour faire sauter la pyramide de kehops
    Vivement que cela arrive et que le sketche s’arrête

    • Bertrand Buisson • 30/04/2009 - 09:44

      euh...Fred...si c’est de l’humour, c’est moyen, car à la fin de ce que tu appelles "sketch" (en réalité la réalité) il y aura aussi quelques millions de morts et plus grand chose pour ceux qui seront encore vivant.

      Tu devrais prendre la vie au sérieux quand même.

    • capnpoc • 30/04/2009 - 22:06

      La remarque n’est pas fausse, mais comme l’humour peut être un bon moyen de lutter contre la maladie (non pas à titre de protection magique, mais comme libérateur de tension et donc catalyseur de créativité, bien nécessaire aux chercheurs !), saluons l’ironie du sort : elle tend actuellement à remplacer l’antédiluvien bouc émissaire, par le porc émissaire ! On assiste peut-être là à l’émergence d’une forme mutante de darwinisme social, devenant un darwinisme religieux ! (ou plus exactement ritualiste) ;)

      Mais n’est-ce pas le sort de toute théorie empiriste, de favoriser l’obscurantisme ? Et de l’obscurantisme, d’abaisser la réponse immunitaire d’un système culturel déprimé ?... Pour ma part j’espère que gai rire reste le propre de l’homme !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide