Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Rapprochement entre l’Irak et le Koweit

La rédaction
visites
687
commentaire

La percée la plus marquante du sommet de la Ligue arabe des 28 et 28 à Beyrouth a été la réconciliation surprise entre l’Irak, le Koweit et l’Arabie saoudite. Le vice-président irakien, Ezzat Ibrahim, s’est félicité de l’opposition arabe - surtout celle de l’Arabie saoudite - à toute attaque américaine contre son pays. Ibrahim et le prince héritier saoudien Abdullah se sont donné l’accolade sous les applaudissements des autres participants. Ce geste symbolique reflète un pas majeur vers la normalisation, ce qui pose de sérieux obstacles à toute tentative anglo-américaine d’envahir l’Irak.

Le 28 mars, l’Irak et le Koweit ont signé un accord reconnaissant la souveraineté et l’intégrité territoriale des deux pays. Bagdad aurait admis que son invasion du Koweit en août 1990 était une erreur stratégique. Dans le communiqué final du sommet de la Ligue arabe, cet accord a été salué par tous les Etats arabes :


« Le conseil [de la Ligue arabe] salue les assurances de la République de l’Irak selon lesquelles elle respectera l’indépendance, la souveraineté et la sécurité de l’Etat du Koweit ainsi que la sauvegarde de son intégrité territoriale.

  • Dans ce même cadre, les dirigeants [arabes] insistent sur l’importance de la suspension des campagnes médiatiques et des déclarations négatives (...)
  • Le Conseil appelle au respect de l’indépendance, de la souveraineté, de la sécurité, de l’intégrité territoriale de l’Irak, et de la sécurité régionale.
  • Le Conseil salue la reprise du dialogue entre l’Irak et les Nations unies (...)
  • Le Conseil appelle à lever les sanctions contre l’Irak et à mettre fin aux tribulations du fraternel peuple irakien.
  • Le Conseil rejette les menaces d’agression contre certains Etats arabe, en particulier l’Irak, et affirme encore une fois son rejet de toute attaque contre l’Irak. »
Contactez-nous !

Don rapide