www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Razafisambatra Louis De Mon Désir : Madagascar, pour une renaissance économique et sociale avec les BRICS et la Nouvelle Route de la soie

La rédaction
402 visites

Voici le message de Razafisambatra Louis De Mon Désir, chercheur en anthropologie juridique et docteur en droit de l’économie et du développement, transmis à la conférence internationale de l’Institut Schiller des 25 et 26 juin 2016 à Berlin.

Retour à toute la conférence

Mesdames et Messieurs,

Je m’appelle Razafisambatra Louis De Mon Désir ; je suis ressortissant de Madagascar, une île située dans l’océan indien.

En dépit de ma détermination à participer à la conférence, je vous transmets mes regrets de ne pas pouvoir y assister pour raison de lutte politique dans mon pays.
Aux responsables de l’institut Schiller, je ne peux qu’adresser ma reconnaissance et mes remerciements les plus sincères.

Après avoir constaté et vécu tant d’expériences douloureuses à Madagascar, je n’hésite plus à dénoncer objectivement, qu’à cause des conditionnalités imposées unilatéralement par les bailleurs de fonds traditionnels dans les années 80/90, la population malgache sombre toujours plus dans le désespoir. Mes compatriotes subissent en ce 21ème siècle une situation de précarité jamais vue, alors que le pays possède d’énormes richesses naturelles.

La banque Mondiale et le FMI n’ont pas priorisé l’agriculture vivrière, l’élevage, les ressources halieutiques.

À la dernière élection présidentielle, 75% de la population n’a pas voté par désaffection à l’égard de la classe politique.

La violation de l’État de droit se manifestent par le refus politique de mettre en place la haute cour de justice ; par l’inexistence de transparence réelle sur la gestion des finances publiques ; par l’inacceptation d’une véritable liberté de la presse ; par des perquisitions et des arrestations arbitraires ; par l’omission de sanctions contre les spéculateurs responsables de la dévaluation excessive de la monnaie malgache et la sous capitalisation des banques.

Les assurances maladies et chômage sont inexistantes, alors que les ressources minières et pétrolières pourraient rapporter 4 millions de dollars par jour à l’État.

Tout espace pour développer certaines réformes du système financier mondial et des institutions financières demeure un sujet tabou.

En d’autres termes, les infimes réalisations de la Banque mondiale et du FMI, ne s’inscrivent pas dans le cadre d’une politique de développement mutuel gagnant gagnant, comme le font déjà maintenant les nations des BRICS dans d’autres pays d’Afrique. Par conséquent, je souhaite que Madagascar n’hésitera pas à rejoindre, comme la France, la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures afin de solliciter des partenariats internationaux dans le développement de son économie physique.

Nous avons besoin de chemins de fer, les nôtres datent 1901, 1913, 1926 ! Il est souhaitable de développer un système de transport intégré comme le propose l’Institut Schiller dans son dossier « La Nouvelle Route de la soie devient le Pont terrestre mondial ».

Une véritable politique de l’eau assurant l’irrigation pour les paysans et l’eau potable pour les citoyens, s’avère un impératif absolu.

Logiquement, la mondialisation ne doit plus donner des privilèges indiscutables aux investisseurs égoïstes qui s’accaparent des terres agricoles, pour que Madagascar ne dépende pas d’aide alimentaire pour nourrir sa population.

Je crois que les efforts des pays des BRICS faciliteront la réalisation de cette ambition.

Particulièrement, je m’adresse aux dirigeants des pays des BRICS :

L’avenir de l’humanité est entre vos mains, c’est à dire les problèmes économiques et sociaux évoqués ici, tout comme la pauvreté de masse et la famine, pourront être solutionnés par vos réflexions et vos actions. La paix et la concorde universelle seront la victoire humaine décisive, grâce à vos volontés politiques. Je mets à votre disposition, un projet de développement pour mon pays. Je vous remercie.

Vive Madagascar
Vive LES PAYS DES BRICS
Vive LA CONCORDE UNIVERSELLE


Retour au programme de la conférence avec les liens aux autres interventions.

Retrouvez toute la conférence sur le site New Paradigm.

Cet article est hébergé sur un autre site.
  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet