Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Réchauffement climatique : un expert de l’armée US accuse le soleil

La rédaction
visites
1547

7 juin 2008 (Nouvelle Solidarité) — L’armée américaine a créé un blog spécial sur le réchauffement climatique. En ligne, le Dr Bruce West, un chercheur à la tête de la division du directorat mathématique et science de l’information de l’Army Research Office. Ce dernier a surtout mis l’accent sur l’impact de l’activité électromagnétique solaire depuis un siècle.

West a déclaré que « l’écosystème complexe de la terre est lié à la dynamique turbulente du soleil. Ce sont ces interconnexions qui provoquent le réchauffement de la planète » car « les variations de la température à la surface terrestre sont directement en lien avec deux aspects de la dynamique du soleil : les fluctuations statistiques à court terme des radiations solaires et les cycles de cette étoile… »

Il a ensuite critiqué les affirmations du très officiel Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) : « le rapport 1 du GIEC aboutit à la conclusion que la part attribuée au soleil dans les variations climatiques serait négligeable et que ceci serait certain à 95%. Le rapport affirme aussi qu’une "majorité" croit que la hausse moyenne de la température depuis le début de l’âge industriel résulterait de l’accroissement des concentrations des gaz à effet de serre dans l’atmosphère… »

Le chercheur a également indiqué que lorsque le GIEC avait examiné l’activité solaire, il avait conclu qu’il ne s’agissait que de « bruit climatique ».

Le fait que ce dialogue a eu lieu indique qu’à un niveau ou un autre, une bataille fait rage pour démontrer la fraude sur ce sujet à l’intérieur du Pentagone. Récemment encore, en 2007, le collège de guerre de l’armée américaine avait publié un rapport intitulé Les implications du changement climatique pour la sécurité nationale, soutenu par dix généraux, prétendant que le réchauffement climatique causé par les émissions de CO2 provenant des activités humaines allait provoquer des émeutes alimentaires et des guerres. Pour eux, ceci faisait du réchauffement climatique une question de sécurité nationale, c’est-à-dire un prétexte supplémentaire pour imposer une gouvernance impériale mondiale.

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !