Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

« Réforme des retraites » : économiquement incompétente

La rédaction
visites
647

Dans la logique du système financier mondial actuel, les flux de revenus sont de plus en plus détournés des actifs et investissements productifs pour s’investir dans des instruments financiers non productifs. Telle est la réalité cachée du débat en faveur de la « réforme des retraites » au sein de l’Union européenne. Lors du Sommet de Lisbonne, au début de l’année, les pays membres de l’UE ont établi qu’il fallait réduire les allocations retraite, repousser de cinq ans l’âge de départ à la retraite et lancer un processus de privatisation des régimes de retraite. Depuis l’été dernier, la « réforme des retraites » est devenue une priorité de l’agenda économique européen, reléguant même au second plan la discussion portant sur le plan Tremonti d’investissements dans l’infrastructure ainsi que la révision du Pacte de stabilité dans la zone euro.

Dans une interview avec l’EIR, l’économiste italien Nino Galloni, un expert en affaires sociales, a déclaré que ceux qui veulent « restructurer » les régimes de retraite ne sont pas seulement immoraux, mais « incompétents sur le plan économique ». D’un côté, il faut assurer la viabilité financière à court terme des systèmes nationaux, en découplant les coûts des aides sociales de ceux des retraites en tant que telles, mais de l’autre, et c’est là où le bât blesse, toute une génération va arriver à l’âge de la retraite sans pouvoir bénéficier d’une allocation adéquate en raison de la situation désastreuse du marché de travail. Cependant, réduire les revenus des personnes âgées, dit Galloni, aura des effets négatifs sur les conditions macroéconomiques des sociétés. « Des personnes âgées ayant un niveau de revenus adéquat, égal à ceux d’autres couches de la société, seront demandeurs de services (soins médicaux, transports, culture) et de biens d’une meilleure qualité. Si nous privons les futures personnes âgées d’une part importante de leurs revenus, nous allons davantage faire baisser la demande ainsi que, dans une même proportion, l’économie. Par conséquent, les investisseurs privés feront moins d’investissements dans les secteurs productifs si les perspectives sont mauvaises . »

En outre, pour Galloni, il faut cesser de se fixer sur les aspects financiers et monétaires de l’économie, surtout en ce qui concerne les retraites, pour revenir aux fondamentaux de l’économie physique réelle et de la production de biens et de services. « C’est seulement par une augmentation de la productivité que l’on crée davantage de richesses dans la société. C’est pourquoi je soutiens pleinement des programmes de nouveaux investissements importants dans les projets d’infrastructure, dans la production réelle, la science et la technologie, l’éducation et la santé publique. Je sais que c’est aussi la priorité de Lyndon LaRouche, qui a présenté un ambitieux plan de grands travaux, comme le Pont terrestre eurasiatique, combiné à une réforme globale indispensable du système monétaire international - un nouveau Bretton Woods . »

Contactez-nous !