Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Renforcement des relations franco-russes

La rédaction
visites
1013

« Les ministres français et russes des Affaires étrangères et de la Défense ont-ils encore des choses à se dire, puisque, à les entendre, ils sont d’accord sur tout ? » Telle est la question posée par la correspondante du Monde à Moscou, dans son édition du 9 juillet. La veille, lors d’une conférence de presse dans la capitale russe, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Ivanov avait répondu à une question posée à Dominique de Villepin, amenant la ministre française de la Défense, Michèle Alliot-Marie, à préciser : « Les relations de confiance entre nous sont telles que l’on peut répondre l’un pour l’autre, comme vient de le faire Sergueï. »

En effet, à Moscou, les entretiens bilatéraux entre ministres de la Défense et des Affaires étrangères, portant sur des questions de sécurité internationale, ont été marqués par une concordance de vues extraordinaire. Les quatre ministres ont fait connaître leur convergence de positions sur le terrorisme, l’Afghanistan, l’Iran, l’Irak et le développement Est-Ouest. Le président russe Vladimir Poutine a reçu les deux Français dans sa résidence de campagne de Novo-Ogarevo. « Au cours des dernières années, déclara-t-il, les relations entre nos deux pays ont non seulement acquis une nouvelle intensité, mais ont aussi changé de qualité. »

Par ailleurs, la coopération militaire franco-russe atteint un niveau sans précédent. Entre le 7 et le 10 juillet, des manœuvres navales conjointes ont eu lieu en Atlantique-Nord, impliquant la participation de sous-marins nucléaires. Ensuite, le Casablanca a visité le port naval de Severomorsk, près de Mourmansk. Il a été confirmé que, lors de la visite de Poutine à Toulouse en automne dernier, un accord secret avait été conclu entre les deux pays pour un renforcement de la coopération militaire en matière aérospatiale. Pour les français Dassault et EADS et pour le russe Sukhoï, cela comprendra la mise au point et le développement de drones, l’intégration de missiles français sur des avions de combat Sukhoï et la modernisation des lignes de production aérospatiale russes. La France et la Russie ont déjà mis au point conjointement l’avion d’entraînement Mig-AT. Encore plus important, la coopération s’étendra au développement de l’avion de combat de « cinquième génération », destiné à remplacer le Rafale (comparable à l’Eurofighter). Le français Thales (avionique-électronique) et le russe Aerokosmitcheskoïe Oboroudovanie ont établi leur coopération, tandis qu’un protocole secret sur la coopération nucléaire militaire était signé, incluant la participation du français Areva. En outre, la Russie sera autorisée à utiliser le centre de Kourou pour le lancement de fusées.

Dominique de Villepin, Michèle Alliot-Marie et l’ancien Premier ministre Alain Juppé étaient venus inaugurer une exposition sur le général de Gaulle, au Musée historique national, sur la Place Rouge. Alain Lebougre, de l’Institut Charles de Gaulle, a déclaré que les Russes ont une « connaissance inouïe de De Gaulle. Ils sont les plus à même de comprendre ce grand bonhomme. »

Contactez-nous !