Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Réquisitions : et dans les banques, c’est pour quand ?

La rédaction
visites
1316

20 octobre 2010 (Nouvelle Solidarité) – En réquisitionnant des salariés grévistes de la raffinerie Total de Grandpuits depuis dimanche, l’Etat est allé à l’encontre du droit constitutionnel. En effet, si les réquisitions, y compris pour les salariés du privé, sont permises, c’est seulement dans des circonstances exceptionnelles où l’ordre et la sécurité publique seraient menacés. Or cette grève est pacifique et les services d’urgence et de santé sont approvisionnés en carburant. Le droit de grève est donc bafoué. Lorsque Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP, explique que les réquisitions sont « indispensables », il ne parlait évidemment pas des besoins essentiels de la nation, mais de la survie du gouvernement Sarkozy.

Si pour ses intérêts immédiats le gouvernement est prêt à faire preuve d’autorité, il serait souhaitable pour la paix civile qu’il applique immédiatement ce principe de réquisitions aux banques françaises, comme le demande Jacques Cheminade et les 80 élus et 4000 citoyens qui soutiennent son Appel pour une commission d’enquête sur la crise financière et pour la réquisition temporaire des banques. « Ils lancent des réquisitions contre les travailleurs grévistes alors qu’ils devraient le faire à l’encontre des banques », a déclaré aujourd’hui l’actuel candidat à la présidentielle. Cette mesure devra permettre de réhabiliter la justice dans ce pays, en mettant à jour les méfaits de la criminalité financière dont le peuple paye aujourd’hui le prix.


Cheminade 2012 : Poursuivons la mobilisation contre l’austérité et donnons-lui un projet


Contactez-nous !