Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Résolution pour un nouveau Bretton Woods au Sénat italien

La rédaction
visites
773
commentaire

Le 13 mai, Oskar Peterlini a présenté au Sénat une résolution demandant au gouvernement italien de soutenir la convocation d’une nouvelle conférence de type Bretton Woods. L’année dernière, ce sénateur avait déjà pris une initiative similaire dans le contexte de la crise financière argentine, qui fut adoptée par la Chambre des députés le 25 septembre 2002.

C’est lors d’une réunion avec LaRouche et le sénateur Patrizia Toia, en avril dernier à Rome, que le sénateur Peterlini a annoncé son intention de lancer cette résolution, rédigée en collaboration avec Paolo Raimondi, un correspondant de LaRouche en Italie. Le texte a été signé par 28 sénateurs des partis d’opposition et de la coalition au pouvoir. Parmi les co-signataires, citons Giulio Andreotti, ancien Premier ministre, Patrizia Toia, vice-présidente de la Commission des droits de l’homme et ancien ministre, et Cesare Salvi, vice-président du Sénat et ancien ministre du Travail.

La nouvelle résolution commence par une description des diverses crises financières depuis 1997, affirmant qu’« il ne s’agit pas d’une série de cas isolés mais bien plutôt de la manifestation d’une crise de tout le système financier actuel, caractérisé par une spéculation échappant à tout contrôle ». Elle dénonce les effets « dévastateurs » de cette crise sur les pays en développement et en rend responsable le FMI pour avoir « lourdement contribué à l’aggravation de la crise dans ces pays ». Elle ajoute que « dans le secteur industriellement avancé, la bulle spéculative et les crises financières ont sapé les structures de l’économie réelle, avec de graves répercussions pour la majorité de la population et des familles ». Jusqu’ici, les interventions des autorités monétaires et financières n’ont servi qu’à « refinancer la bulle financière, créant ainsi les prémisses d’une possible explosion inflationniste des valeurs financières et immobilières, qui risque de se répercuter sur l’ensemble du système ».

La nature de la crise exige que « les forces politiques démocratiques mettent la crise économique globale et ses solutions au centre des discussions stratégiques, avec pour objectif de proposer de nouvelles politiques de développement et de coopération comme alternative au choc des civilisations, aux guerres et aux tensions internationales ». En conséquence, le texte appelle le gouvernement italien « à prendre l’initiative de poursuivre, au sein des instances internationales compétentes, l’activité consistant à étudier et à proposer une nouvelle architecture financière réglementée, permettant d’éviter les bulles spéculatives et de soutenir l’économie réelle ; à prendre, en particulier, l’initiative de proposer la convocation d’une nouvelle conférence internationale au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement et des Parlements, similaire à celle qui se tint à Bretton Woods en 1944, en vue de fonder un nouveau système monétaire international, de prendre les mesures nécessaires pour éliminer les mécanismes ayant conduit à la création de la bulle spéculative et au krach financier systémique, et de mettre en marche des programmes de reconstruction de l’économie mondiale basés sur de grands projets d’infrastructure de portée continentale et sur des investissements dans l’économie réelle afin d’augmenter la productivité réelle du système économique. » Signataires : Peterlini, Andreotti, Baio Dossi, Bedin, Betta, Borea, Cambursano, Carrara, Cavallaro, Dalla Chiesa, Dato, De Paoli, Dentamaro, Dettori, Gaglione, Gubert, Liguori, Longhi, Malabarba, Marino, Michelini, Ruvolo, Salerno, Salvi, Salzano, Scalera, Togni, Toia, Zancan.

Contactez-nous !

Don rapide