Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Respirateurs artificiels : le CDC prépare le triage des malades de la grippe H1N1

La rédaction
visites
1694
commentaire

26 novembre 2009 (Nouvelle Solidarité) — Nous publions ici l’intégralité de l’article du 23 novembre de Josh Gerstein, un chroniqueur du site internet du journal Politico, relatant comment le Centers for Disease Control (CDC) d’Atlanta a tenu à répondre aux accusations d’une militante larouchiste sur sa politique de rationnement des respirateurs artificiels en cas de pandémie sévère de grippe.

Aux Etats-Unis, les membres du Conseil médical chargé de soumettre des propositions au CDC pour définir les choix dans l’attribution des respirateurs artificiels pour traiter les patients de la grippe H1N1, ont répondu avec force, et dans un cas, avec véhémence, afin de démentir l’accusation que leurs mesures priveraient de soins certains malades dont ils estimeraient que la vie ne vaut pas le coup.

Lors d’une téléconférence de la sous-commission éthique du CDC ce lundi, un participant a suggéré qu’au lieu de chercher à savoir quel patient pourrait et lequel ne pourrait pas disposer d’un respirateur artificiel, les autorités devraient surtout porter leur effort sur ce qu’il fallait faire pour augmenter l’infrastructure médicale, afin de ne jamais se trouver devant de telles pénuries.

« Dans de nombreux endroits du pays, nous manquons tout simplement de lits », affirmait Marcia Baker pendant la période des questions ouverte au public, tout en rappelant que cette politique de triage rappelait fortement le « rationnement des soins à l’anglaise ». Marcia Baker, qui ne s’est pas identifié, est allé ensuite au-delà des références à l’Angleterre en tirant le parallèle avec le Troisième Reich.

« Si nous partons de l’hypothèse qu’on se prépare à une pandémie grave, même si celle-ci, qui peut revenir en vagues, ne l’est pas encore, alors nous nous acheminons dans cette direction », disait elle. « C’est hitlérien, en quelque sorte. Vous allez devoir décider qui mérite de vivre et je pense que c’est la principale considération éthique à prendre en compte avant de se lancer dans la politique de triage que vous pratiquez. En cas de catastrophe, le triage se pratique, mais il ne se justifie pas en cas de catastrophe créée par nous-mêmes ».

Initialement, le responsable scientifique du CDC, Drue Barrett, reconnaissait la validité de l’argument de Baker, estimant qu’il s’agissait d’une interrogation légitime. Et c’est une chose que nous prenons effectivement en compte quand nous anticipons les besoins infrastructurels et l’état de préparation pour les prochaines situations d’urgence. Notre document s’y réfère et cherche à trouver un équilibre entre se préparer à la prochaine pandémie et les autres besoins urgents de la santé publique.

Cependant, une membre du Conseil s’est senti offensé par la référence aux politiques Nazies. « Ecoutez, je suis un membre de la sous-commission et je dois vous dire, bien que vous soyez libre de faire connaître votre point de vue, que je ne peux accepter que vous affirmiez qu’un de nos actes ressemble en quoi que ce soit à la pensée hitlérienne », disait Ron Bayer de la Mailman School de santé publique de l’Université de Columbia. Un autre membre du comité, Norman Daniels, de l’école de santé publique de Harvard, commentait pour sa part qu’il était irréaliste et pas forcément très intelligent, d’empiler des respirateurs artificiels pour chaque citoyen américain, juste au cas où une épidémie sévère de grippe frapperait des millions d’individus.

« Je suis réellement intrigué par ce que vous dites », répondait Daniels à Baker. « Il me semble que vous suggérez que l’on achète réellement des respirateurs artificiels en nombre suffisant pour tout le monde et sans rapport avec la gravité de la crise. Alors, j’aimerais savoir si c’est vous qui allez payer les impôts ? »

Le sous-comité vient d’adopter les recommandations proposées et les transmettra au conseil consultatif pour application. (…) Les membres du panel ont souligné lundi, à la demande de la direction du CDC, que les recommandations proposées pour le rationnement des respirateurs artificiels ne sont pas, pour l’instant, destinées à une application immédiate. C’est seulement au cas où les hôpitaux et les infirmeries seraient surchargés par l’afflux de patients atteints de pathologies sévères.

« Ce document est seulement destiné à être appliqué au cas où une pandémie sévère provoque le débordement complet des services de santé », disait Barrett. « A ce point-ci, ce n’est pas une pandémie sévère ».


Vidéo : Non au triage humain : santé publique et population


Voir le commentaire

  • super.mouton • 27/11/2009 - 20:16

    Hum, maintenant il y aurait une mutation du virus... Que doit on faire ? Se faire vacciner, j’ai pas 100% confiance que ça soit contre la grippe AH1N1 (car peut testée) et encore moins contre cette nouvelle mauvaise blague...Celui ci serait insensible à l’autre blague qu’est le tamiflu...
    Comment, d’après vous, cette grippe en serait arrivée là ? Etait-ce "prévu" ? Avez vous des infos sur les personnes "à risque" ? J’ai entendu parler d’épandage du virus sur les populations, est-ce raisonnable comme idée ? (je pense que ça va trop loin quand même, mais sait on jamais... )
    Doit-on se préparer à être malade ? Est-ce si grave ? Doit on se faire vacciner ? Je pensais que le virus AH1N1 était un pétard mouillé, mais à vrai dire, je commence à ’inquiéter sérieusement....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide