Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Robert Gates : l’existence de l’OTAN se joue en Afghanistan

La rédaction
visites
1100

Le 12 février 2008 (LPAC) - Parlant devant les responsables de la défense des grands pays lors de 44ième Conférence sur la Sécurité qui se tient comme chaque année à Munich, le secrétaire à la Défense américain Robert Gates a déployé tout son talent pour justifier un renforcement de la présence militaire en Afghanistan.

Retournant au paradigme de la Guerre froide mise en place après la mort de F.D.Roosevelt sous la présidence Truman, Gates a souligné qu’il y a soixante ans l’Europe vivait sous la menace d’une prise de pouvoir communiste, notamment en Allemagne, en France, en Finlande, en Italie, en Tchécoslovaquie et en Grèce.

En janvier 1948, le ministre des affaires étrangères britannique s’est adressé au parlement anglais pour discuter les menaces que faisait peser l’Union Soviétique sur le monde libre. Entre toutes les âmes sœurs de l’occident, disait-il, une solide compréhension devrait exister quant aux idéaux pour lesquelles les puissances occidentales avaient, deux fois dans une seule génération, acceptées de verser leur sang.

« Moins d’un mois plus tard, le président américain Harry Truman parlait devant le Congrès américain et ce qu’il disait venait faire écho à ces déclarations. Il disait : Le moment est venu ou les hommes et femmes libres du monde doivent carrément et courageusement faire face à une grave menace pour leur liberté... Unité d’objectif, unité d’effort et unité de l’esprit sont essentielles pour accomplir la tâche devant nous. »

Avant d’invoquer ces images des premiers jours de la guerre froide et de l’OTAN, Gates a averti que l’OTAN était devant un nouveau défi en Afghanistan mettant en cause l’existence future de l’Alliance atlantique. Pour lui, l’Alliance doit enterrer toute « théologie » visant à séparer les opérations civiles des opérations militaires.

« Ce n’est pas réaliste. On doit vivre dans le monde réel. (...) Au même temps, certains alliés ne devraient pas se payer le luxe de seulement accomplir des missions de stabilisation civiles et, en ce faisant, forcer les autres à porter une part disproportionnée dans les combats et les morts. »

Gates a également avoué que l’OTAN est devenu une force expéditionnaire dont l’existence se joue lors du premier engagement terrestre de toute son histoire, celui qui a lieu sur le sol afghan.

Contactez-nous !