Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Rogozine met en garde l’Europe et les Etats-Unis contre la guerre

La rédaction
visites
1729

28 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’une récente visite au centre de contrôle spatial militaire de Krasnoznamensk, l’ex-ambassadeur russe à l’OTAN Dimitri Rogozine, désormais vice-Premier ministre chargé de l’industrie de la défense, a délivré un avertissement très clair quant aux visées de la géopolitique britannique sous-tendant la politique de l’Alliance et visant à jeter Américains, Européens et Russes les uns contre les autres. Evidemment, une alliance américano-russe basée sur l’intérêt mutuel des Etats-nations serait un danger majeur pour le système financier international de la City de Londres.

Que la Russie soit impériale, communiste ou démocratique, ils nous considèrent avec le même regard que lors des siècles précédents. (…) L’OTAN vit encore selon les préceptes établis par son secrétaire général [britannique] Lord Ismay : “Maintenir les Russes en dehors, les Américains au dedans, et les Allemands à genoux”. (…) Ils comprennent que l’Allemagne puisse toujours devenir une force consolidant l’Europe autour d’elle-même.

Rogozine a ensuite clairement montré comment l’Alliance atlantique opère contre ses propres membres, en prenant l’exemple des accords en Europe de l’Est pour l’installation d’un bouclier antimissile américain.

L’on a examiné de près les accords signés entre Américains et Roumains : les Roumains pensent peut-être qu’ils sont des opérateurs importants du dispositif d’interception des missiles, mais même l’officier roumain commandant la base n’est autorisé qu’à accéder au hall d’entrée. (…) Ils ne comprennent pas que les alliés européens de l’OTAN ne sont qu’un bouclier, un agneau à massacrer, (…) ils sont devenus des otages et les cibles d’une contre-attaque.

C’est une question fondamentale à laquelle les actuels dirigeants russes, quoi que l’on pense d’eux, ont déjà tenté de répondre en offrant aux Etats-Unis une coopération scientifique, économique et militaire permettant de briser cette matrice : celle d’une guerre entre nations orchestrée par Londres pour sauver son système impérial financier en faillite.


>>> Notre mobilisation internationale contre la guerre qui rôde

Contactez-nous !