Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Rumsfeld, Cheney, etc. poursuivis pour crimes de guerre en Allemagne

La rédaction
visites
687

Le 14 novembre, l’Association des avocats républicains (RAV) a déposé plainte devant la Cour suprême allemande contre Donald Rumsfeld, Dick Cheney, Alberto Gonzales, George Tenet, le général Ricardo Sanchez et huit autres responsables de haut rang du gouvernement et de l’armée américains. Ce texte de 384 pages les accuse de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, en vertu des normes établies par la Cour internationale de Justice de La Haye. Une loi allemande adoptée en 2002 prévoit en effet que les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre peuvent être jugés en Allemagne, même s’ils ont été commis ailleurs. Cette plainte a été déposée au nom de douze victimes de tortures à Abou Ghraib et Guantanamo.

Associés à l’initiative de la RAV, on trouve le Centre pour les droits constitutionnels (CCR) des Etats-Unis et la Fédération internationale des Droits de l’homme, basée en France. L’ancienne commandante de la prison d’Abou Ghraib, la générale Janis Karpinski (cr), est citée comme témoin.

Il s’agit de la deuxième plainte de ce type déposée auprès de la Cour suprême allemande. La première avait été présentée en 2004, puis rejetée en février 2005, « sous la pression des gouvernements allemands et américains », affirment les plaignants. Cette deuxième tentative s’appuie sur de nouveaux éléments apportés par la générale Karpinski elle-même (elle était d’ailleurs présente à Berlin le 14 novembre lors de la conférence de presse conjointe de la RAV, la FIDH et le CCR). La nouvelle plainte se base également sur le fait que la récente démission de Rumsfeld le dépouille de son immunité.

Dans une discussion avec l’EIR le 15 novembre, le porte-parole de la RAV a précisé que pour le moment, le vice-président Dick Cheney n’est pas la cible principale de la plainte, mais qu’il figure sur la liste soumise à la Cour allemande. Un Rumsfeld ayant perdu son immunité serait plus vulnérable. Mais, selon lui, la décision concernant Cheney dépend des parties américaines participantes et du fait qu’il faudrait produire des témoins contre lui. Le porte-parole estime pour sa part que Cheney est le principal coupable et qu’il devrait être destitué, non seulement à cause des crimes de guerre déjà perpétrés, mais en raison de ce qu’il pourrait faire à l’avenir, par exemple une attaque contre l’Iran ou un autre pays. Il s’est également félicité de la mobilisation du mouvement politique de Lyndon LaRouche à Washington pour lancer le processus de destitution.

Contactez-nous !