Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Russie, Chine, Inde : la coopération eurasiatique va de l’avant

La rédaction
visites
877

Les ministres des Affaires étrangères de la Russie, la Chine et l’Inde ont tenu leur sixième rencontre trilatérale à New Delhi le 14 février, dans un contexte stratégique fort différent par rapport aux réunions précédentes des trois géants de l’Eurasie. En effet, le sommet ministériel faisait suite au discours prononcé par le président russe Vladimir Poutine à la conférence de Munich sur la sécurité, ainsi qu’à l’essai anti-satellite chinois du 11 janvier. Dans un communiqué conjoint, le chef de la diplomatie indienne Pranab Mukherjee, ainsi que ses homologues russe, Sergeui Lavrov et chinois Li Zhaoxing, soulignent que leur « coopération trilatérale n’est pas dirigée contre les intérêts de quelque autre pays que ce soit », mais « a pour but de promouvoir une harmonie et une entente internationales et de trouver un dénominateur commun parmi des intérêts divergents ».

Jadis, la communauté internationale a eu tendance à dénoncer cette coopération trilatérale comme un « axe » menaçant ou à la juger inefficace. Or ce n’est plus le cas aujourd’hui. La rencontre a reçu une couverture médiatique sans précédent non seulement dans les principaux médias asiatiques et russes, mais aussi dans la presse américaine et européenne. La déclaration conjointe met en avant le rôle de l’ Organisation de Coopération de Shanghaï (OCS), dont sont membres la Chine, la Russie et quatre républiques d’Asie centrale. Elle affirme que « la coopération, plutôt que la confrontation, devrait gouverner les approches des affaires régionales et globales. » La Russie et la Chine saluent l’entrée de l’Inde à l’OCS en tant qu’observateur. Les ministres ont également souligné « le grand potentiel de coopération trilatérale et de synergie dans le secteur économique », notamment l’énergie et l’infrastructure de transport.

Deux jours après le sommet, Lavrov a précisé le but de cette diplomatie. En réponse au ministre américain de la Défense Robert Gates, pour qui les propos du président russe à Munich rappellent la « guerre froide », Lavrov a déclaré que ses propos « n’ont rien à voir avec la guerre froide, mais relèvent de la responsabilité pour les destinées du monde, que nous voulons décider en commun, de façon collective ». Il ne peut en être autrement si nous voulons instaurer un monde stable qui réponde aux intérêts de chacun, dit-il. Par ailleurs, la porte-parole du ministre chinois des Affaires étrangères, Jiang Yu, a soutenu les critiques de la politique américaine et de celle de l’OTAN formulées par Poutine. Interrogée sur ce point le 13 février, elle a répondu : « Tous les pays devraient faire des efforts pour créer un monde harmonieux affichant une paix durable et une prospérité commune ». Elle a aussi annoncé que la Chine et la Russie étaient partisans d’un traité destiné à empêcher une course aux armements dans l’espace, initiative à laquelle le gouvernement Bush-Cheney s’oppose fermement. De plus, malgré des tensions de longue date au sujet de la frontière entre la Chine et l’Inde, le Premier ministre indien Manmohan Singh a déclaré le 23 janvier à l’agence russe Interfax News que son pays souhaite devenir membre à part entière de l’OCS, où la Chine joue un rôle très influent. Il a aussi évoqué la coopération économique : « Le grand défi d’aujourd’hui est de trouver les moyens de tirer profit du vaste potentiel géo-économique qui reste inexploité dans notre voisinage commun. »

Contactez-nous !