Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité

Russie, Chine, Inde : trois géants au sommet

La rédaction
visites
1503
commentaire

16 décembre (LPAC) - La première conférence Russie-Chine-Inde sur « Le renforcement de la coopération économique » vient de se dérouler à New Dehli, le 15 décembre. Des discussions on ainsi pu avoir lieu entre ces trois géants eurasiatiques sur la ccopération en vue de développer les secteurs énergétique, infrastructurel, biotechnologique, chimique, pharmaceutique et nanotechnologique. Ce sont des agences de presses indiennes et iranienne qui rapportent ces faits.

Cette coopération se fera sur le long-terme : la prochaine conférence aura lieu en Chine en 2009. Les échanges Russie-Chine ont été d’au moins 40 milliards de dollars cette année, Chine-Inde presque 30 milliards, Inde-Russie seulement 4 milliards (principalement des exportations militaires russes). Cela est clairement au-dessous d’un énorme potentiel.

D’après le Press Trust of India, au cours de la conférence le secrétaires aux Affaires étrangères indien Nalin Surie, a dit que « les investissements entre ces trois pays sont quasiment insignifiants. L’Inde, la Chine et la Russie ont de gigantesques réserves énergétiques et de matières premières. Ces trois pays devraient se mettre ensemble et former un partenariat ».

L’ambassadeur russe à New Dehli, Vyacheslav I. Trubnikov, a quant à lui déclaré que « le grand potentiel de la Russie, de la Chine et de l’Inde, les taux de croissance de leurs économies, qui sont les plus élevés au monde, et la complémentarité de notre développement intensif, nous donnent de brillantes perpectives pour nos communautés d’affaires et pour trouver des sphères d’interactions bénéfiques pour tous ». Il a souligné l’importance de la coopération pétrolière, pour assurer la sécurité énergétique de l’Inde et de la Chine.

The Hindu rapporte que Trubnikov a ajouté que ce processus trilatéral devait devenir un facteur politique reconnu dans le monde, grâce à l’approche unifiée des trois pays sur l’importance du rôle des Nations Unies et de la nécessité de mettre en place des mesures collectives pour résoudre des crises globales.

Le directeur de la compagnie indienne de pétrole ONGC Videsh a appelé à la construction d’un pipeline allant de la Russie à la Chine en passant par l’Asie centrale et l’Inde : « Nous sommes actuellement impliqués dans le pipeline Turkménistan-Afghanistan-Pakistan. Pourquoi ne pas l’étendre à la Russie d’un côté et à la Chine de l’autre ? Il faudrait regarder cette proposition de plus près ».

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 14 décembre le monde
en devenir

Don rapide