Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Sale temps pour les producteurs de biocarburants

La rédaction
visites
1768
commentaires

5 novembre 2008 (LPAC) — Le 31 octobre, VeraSun Energy Corporation s’est officiellement déclarée en faillite. Cette société, créée en 2001, fournissait 7 % de l’éthanol produit outre-Atlantique, dans ses seize distilleries. On la présentait comme la grande « success story » du boom de l’éthanol, en raison de sa croissance rapide et de sa fulgurante entrée en Bourse.

La cause immédiate de sa débâcle s’appelle produits dérivés. Il y a des mois, VeraSun avait passé contrat pour acheter du maïs à 8 dollars le boisseau, et le prix est aujourd’hui à 4 dollars. Pour le troisième trimestre, la société a annoncé une perte de 103 millions de dollars, attribuée à des paris malheureux.

VeraSun devient ainsi le troisième producteur d’éthanol américain, après Greater Ohio Ethanol et Gateway Ethanol, à déposer le bilan.

Pour creuser le sujet : focus

Voir les 4 commentaires

  • Tulipe • 05/11/2008 - 21:59

    À quand la chute boursière des entreprises d’éoliennes ?

    • Bertrand Buisson • 06/11/2008 - 10:37

      Et à quand la chute des éoliennes ?

    • Mathias • 06/11/2008 - 13:06

      A quand une nouvelle explosion nucléaire de type Tchernobyl ?

      Pour information il existe aujourd’hui des éoliennes verticales qui changent l’approche de la problématique éolienne.

      lien externe video

    • Bertrand Buisson • 06/11/2008 - 14:00

      J’ai écouté ta video, c’est intéressant. Il vend bien son truc, puis ca a l’air pas con du tout. Mais ca ne change pas le problème : un pays avancé dans l’éolien est un pays arriéré, car soit il produit le reste avec des énergies fossiles, soit il n’est pas autosuffisant. La quantité disponible de vent (et sa qualité, son intensité) convient à une société désindustrialisée mais pas à une société de progrès économique et social. D’autant plus qu’on est 6,7 milliards à devoir vivre prosperement.

      Pour tchernobyl, c’est pas la technologie nucléaire qui est en cause mais la connerie humaine (société humaine non organisée en réelle république).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide