Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Sarkozy reprend « le flambeau du combat » d’Al Gore

La rédaction
visites
1352
commentaire

Cinq jours avant le début du G8 en Allemagne, Al Gore a pris son téléphone pour s’assurer que Nicolas Sarkozy défende son escroquerie du réchauffement climatique

(Nouvelle Solidarité) Cinq jours avant le début du G8 en Allemagne, Al Gore a pris son téléphone pour féliciter Nicolas Sarkozy d’être parvenu à la présidence et surtout pour s’assurer, comme convenu lors de leur rencontre du mois de décembre, que le locataire de l’Elysée promeuve son escroquerie du réchauffement climatique. D’après son porte-parole, Nicolas Sarkozy a affirmé sa volonté de « reprendre le flambeau du combat que Gore a lancé ».
Rappelons qu’Al Gore est connu à la City de Londres pour la gestion exemplaire de son Hedge Fund (fond exclusivement spéculatif) consacré au marché d’échange des droits d’émissions de carbone. Son film « Une vérité qui dérange », ainsi que sa popularité auprès du grand public assure la pérennité de ce marché hautement spéculatif et en pleine croissance.

Nicolas Sarkozy a aussi assuré son soutien à l’ami français d’Al Gore, Yann Arthus-Bertrand, qui avait organisé la tournée de Gore à Paris en octobre 2006. Dans la continuité du gouvernement Villepin qui avait officiellement aidé la promotion du film d’Al Gore, notamment auprès des lycéens, Nicolas Sarkozy s’est engagé à soutenir fortement le film de d’Arthus-Bertrand, « Boomerang », après s’être dit enthousiasmé par le projet qu’il trouve « formidable ».
Arthus-Bertrand travaille déjà en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, puisqu’il fait des expositions dans toutes les écoles primaires de France, et y apprend aux enfants que, comme la puce de son rat, le petit enfant et sa mère font parti de la biodiversité.

Alors que depuis son accession à la présidence, Nicolas Sarkozy s’est efforcé de réaligner la diplomatie française avec la stratégie anglo-américaine de conflit permanent, il s’efforce également, vite, et cette fois-ci dans la continuité de Jacques Chirac, de participer à la campagne de propagande du réchauffement climatique ; un nécessaire préalable pour faire accepter les politiques de dépopulation défendu par Al Gore et ses sponsors financiers.

Contactez-nous !

Don rapide