Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Scandale Goldman Sachs : le retour de Pecora, la mort de Wall Street !

La rédaction
visites
1501

29 avril 2010 (Nouvelle Solidarité) – L’audition des hauts responsables de la banque d’Affaires Goldman Sachs, tenue mardi au Congrès américain, ouvre la porte à une procédure judiciaire généralisée contre Wall Street, à l’image de la célèbre Commission Pecora de 1933. Avec l’appui politique de Franklin Roosevelt, le procureur Ferdinand Pecora et la Commission bancaire du Sénat, disposant de véritables pouvoirs judiciaires, avaient publiquement confondu les principaux dirigeants de Wall Street, prouvant qu’ils avaient sciemment ruiné la nation. Si une telle commission n’existe pas encore, l’arrogance et la culpabilité manifeste des dirigeants de Goldman Sachs lors de leur interrogatoire ouvre la voie à une nouvelle Commission Pecora, comme l’a souligné le professeur Charles Geisst du Manhattan College, cité dans de nombreux articles de presses outre-atlantique. Suite à une procédure de banqueroute organisée, les travaux de la Commission Pecora avaient permis une réglementation intégrale de Wall Street (Glass-Steagall, SEC, etc.), remettant le crédit à disposition du travail et de la production.

Si Carl Levin, président de la Commission sur les enquêtes, a malmené les Goldman Boys durant de longues heures, 62 autres députés démocrates, soutenus par 140 000 citoyens, viennent d’écrire au ministre de la Justice Eric Holder pour qu’il mette en œuvre tous les moyens judicaires à sa disposition contre Goldman Sachs et les établissements financiers soupçonnés de malversations (ça fait du monde).

Nous publions ici des extraits de la lettre rédigée à l’initiative de la démocrate Marcy Kaptur :

« (…) de telles manipulations ont mené au quasi-effondrement du système financier américain et coûtent des centaines de milliards de dollars aux contribuables. Au vu du dossier déposé par la SEC, il semble qu’une violation sans précédent de la loi ait eu lieu. La montagne de preuves qui continue de s’accumuler révèle qu’il ne s’agit pas d’un cas exceptionnel ou isolé.
« Il faut garantir que les actes criminels fassent vigoureusement l’objet de poursuites et que les responsables seront punis.

« Le ministère de la Justice a le pouvoir d’entamer des poursuites contre les responsables de fraudes financières. Nous vous demandons de vous assurer que le ministère suive de près ce cas, et d’autres, afin que des enquêtes approfondies soient menées et que les criminels impliqués soient poursuivis pour ces actes et d’autres violations financières. Si un suivi de cette affaire n’est pas déjà en cours, nous vous demandons respectueusement de vous assurer que tous les pouvoirs du ministère soient mis en œuvre pour ouvrir immédiatement une enquête. Le peuple américain exige et mérite que justice soit faite, alors que le contribuable à dû renflouer Wall Street, avec pour seul résultat de voir s’accroître le chômage et les saisies de logement.

« Comme vous le savez, la résolution H.R. 3995 (…) vous autorise à embaucher plus de procureurs, autorise le FBI à engager 1000 agents supplémentaires ainsi que des experts légaux, et permet à la SEC de recruter plus d’enquêteurs afin de poursuivre les procédures judiciaires et débarrasser notre système financier des criminels.

« Nous, membres du Congrès, sommes prêts à vous soutenir pour protéger les contribuables des crimes financiers. Nous vous demandons de vous saisir de cette affaire, ainsi que des autres, de rendre justice au peuple américain, de mettre les criminels en prison et de rétablir l’intégrité au sein de notre système financier. »



Contactez-nous !