Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Selon Goebbels, il n’y a pas de crise économique

La rédaction
visites
1857

16 octobre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Sur Goebbels news, il s’agit de faire croire au chaland que l’effondrement économique et financier en cours n’était qu’une crise estivale des subprime et que finalement tout va bien pour l’économie réelle.

La réalité est évidemment toute autre :

D’abord, et contrairement aux indicateurs « officiels », l’inflation réelle est très forte car la planche à billets tourne à plein : depuis 1998, la hausse annuelle d’argent en circulation dans la zone euro (M3) est passée de +4,5 % à +11,6 %. Et l’inflation actuelle des produits alimentaires emmenée par la spéculation et la destruction des métiers agricoles, qui en dit long sur la compétence des économistes et des dirigeants de ces 35 dernières années, révèle que l’abandon d’une société de production et de long terme était suicidaire.

En même temps, c‘est tout le système spéculatif qui est au fond de la cuvette, et rien ne sert de s’émerveiller sur leur manière de nager : ils sont au fond de la cuvette !

1/ Le Wall Street Journal a concédé à la première page de son édition du 12 octobre que « la clarté s’en est allée...les marchés sont une salle au miroirs ». « Les gestionnaires de portefeuille ne peuvent plus évaluer la valeur d’une partie des actifs des fonds communs, hedge funds et autres véhicules d’investissement ». Traduction : les actifs inscrits dans les livres des institutions financières n’ont qu’une valeur nominale car ils n’ont pas de valeur marchande puisque personne n’en veut.

2/ Le secrétaire au Trésor américain Henry Paulson, ancien Pdg de Goldman Sachs vient de monter un fonds de charité doté de 100 milliards de dollars émis par la Réserve Fédérale, à destination des grandes banques qui ont trop d’actifs dévalués dans leurs poches.

3/ En Grande Bretagne, la Banque d’Angleterre a été obligée de se substituer à Northern Rock pour éviter un effondrement en chaîne des banques britanniques, mais ne pourrait se substituer à plusieurs faillites.

4/ En Espagne, l’activité interbancaire s’est arrêtée en attendant les résultats des banques de la péninsule pour le troisième trimestre où devrait figurer une partie des pertes réelles.

Pour les solutions, >>>C’EST ICI<<<

Contactez-nous !