Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Sharon déchire la feuille de route

La rédaction
visites
661
commentaire

Lyndon LaRouche estime que si le président Bush ne met pas toutes les pressions possibles sur le Premier ministre israélien Sharon pour l’empêcher de noyer dans le sang le plan de paix, les chances de réélection du Président américain en 2004 sont quasiment nulles.

Le 19 août, Raed Mesk, un kamikaze palestinien membre du Djihad islamique, a fait sauter un autocar bondé de familles juives ultra-orthodoxes, faisant 30 morts et de nombreux blessés. Selon le message laissé par le kamikaze, il voulait ainsi venger l’« assassinat ciblé », quelques jours plus tôt, de Mohammed Sadr, un des responsables du Djihad. Une source israélienne dans la communauté du renseignement nous a cependant précisé qu’il fallait plutôt remonter à l’assassinat d’un responsable du Hezbollah, Ali Hussein Salah, le 2 août à Beyrouth.

Quelques heures après l’attentat atroce de Jérusalem, Sharon lança l’« Opération bouclier défensif-2 », envoyant des troupes israéliennes à Naplouse, Jénine et dans d’autres villes cisjordaniennes. Les militaires israéliens ont reçu l’ordre de multiplier les « assassinats ciblés », ce qui a conduit au meurtre du porte-parole politique du Hamas, Abou Shanab, l’un des représentants du Hamas dans les négociations de cessez-le-feu avec les organisations militantes et le Premier ministre palestinien Abou Mazen (Mahmoud Abbas). Shanab soutenait le cessez-le-feu de même que la « solution des deux Etats » pour sortir du conflit israélo-palestinien. Le 24 août, quatre autres membres du Hamas ont été « liquidés » et le chef d’état-major des Forces de défense israéliennes, le général Moshe Ya’alon, a déclaré dans son jargon que « tout le personnel du Hamas est une cible des préventions précises ».

Le sabotage intentionnel de la trêve de ces dernières semaines souligne la détermination du Premier ministre israélien à lancer une nouvelle guerre au Moyen-Orient. Sharon et ses généraux estiment, selon la source israélienne avec qui nous avons parlé, qu’« ils peuvent lancer une guerre courte et brutale dirigée non seulement contre les Palestiniens, mais aussi les Libanais, les Syriens et les Iraniens ». Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que Sharon lui-même est simplement une « grenade » dans la main du vice-président américain Dick Cheney et de sa junte néoconservatrice. Tant qu’ils tiendront le pouvoir à Washington, les Etats-Unis ne feront pas ce qui est nécessaire pour arrêter le bain de sang dont sont victimes Palestiniens et Israéliens.

Contactez-nous !

Don rapide