Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 20 janvier - L’administration Trump confirme qu’elle envisage un Glass-Steagall du XXIe siècle Lire Flash : 20 janvier - Étude : la pratique musicale favorise l’apprentissage du langage Lire Flash : 20 janvier - NS N°1/2017 - 2017, quatre principes pour une sortie de crise Lire
AccueilActualité
Brèves

Sharon offre des ghettos aux Palestiniens

La rédaction
visites
656
commentaire

En Cisjordanie, le gouvernement israélien est en train de créer un système de ghettos au sens littéral du terme. En effet, l’armée israélienne a commencé à entourer de barbelés et de murs en terre huit grandes villes palestiniennes de Cisjordanie où vit la majorité de la population palestinienne : Hébron, Bethléem, Ramallah, Jéricho, Naplouse, Jénine, Tulkarem et Qalquilya.

Comme pour les ghettos juifs créés par les nazis au début de la Deuxième Guerre mondiale en Europe de l’Est, les ghettos palestiniens d’aujourd’hui n’ont qu’une seule issue. Seuls les Palestiniens munis de passeports spéciaux, émis par les services de sécurité israéliens, seront autorisés à entrer et sortir. Les communications entre les villes-ghettos palestiniennes seront si restreintes que les camions de livraison ne pourront pas se rendre directement d’une ville à une autre. Les marchandises seront déchargées sur des aires spéciales et rechargées sur d’autres camions provenant de la ville de destination du chargement. Cette procédure s’appliquera aussi aux organisations humanitaires. Ces nouvelles réglementations frapperont durement des dizaines de milliers de Palestiniens qui vivent dans une ville et travaillent dans une autre, surtout le personnel médical, les enseignants et les étudiants, sans parler de ceux souhaitant simplement rendre visite à des parents ou des amis.

Selon le gouvernement israélien, ceci est « nécessaire pour combattre le terrorisme palestinien », mais les observateurs israéliens avisés estiment que cette politique de ghettos n’a qu’un objectif : rendre la vie des Palestiniens si insupportable qu’ils seront amenés à quitter leur pays natal. Ya’acoub Shahin, porte-parole de l’Autorité palestinienne à Bethléem, commentait : « C’est censé être l’étape ultime avant l’apparition de véritables camps de concentration de type nazi. Reste à savoir si le monde peut attendre jusqu’à ce que cela se produise. Leur objectif est simplement de rendre la vie tellement impossible pour le citoyen palestinien moyen qu’il sera obligé de penser à émigrer de sa patrie. » Mais il ajouta : « Je peux vous assurer que cela n’arrivera pas, car ici, c’est notre patrie. »

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide