Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Sommet Merkel-Sarkozy : au bord du précipice, l’euro fait un grand pas en avant !

La rédaction
visites
1584
commentaires

6 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) — On nous affirme que la souris Merkozy a accouché d’une montagne. En réalité, acculés devant la désintégration violente de tout le système euro et dans une ultime tentative de « rassurer les marchés », nos deux chefs d’Etat viennent d’esquisser les grandes lignes d’un « nouveau Traité européen », dit pacte de stabilité exclusif, qu’ils comptent faire avaler ce week-end aux autres pays membres de l’UE, et au moins aux 17 membres de la zone euro.

Comme dans une mauvaise pièce de Molière, nos dirigeants s’acharnent sur ce que tout le monde sait être un cadavre faisandé. D’un coté, le docteur Sarkozy, pour qui un bon lavement (renflouement par la BCE et eurobonds) permettra de relancer la machine et d’autre part le professeur Merkel, pour qui le salut du malade dépendra uniquement d’une bonne saignée (austérité et rigueur budgétaire) !

Ainsi, rien ne vous étonnera dans le compromis obtenu :

  1. Les pays de la zone euro seront désormais soumis à des sanctions automatiques et immédiates lorsque le niveau de déficit de 3% de PIB sera franchi. Cependant, une « majorité qualifié » pourra empêcher ces sanctions.
  2. Les pays membres de la zone euro inscriront une règle d’or « renforcée » et « sévère » dans leurs constitutions afin que « les cours constitutionnelles puissent contrôler les budgets ».
  3. Si la Cour européenne de justice, basée au Luxembourg, pourra déterminer si les budgets nationaux sont conformes aux Traités, elle ne pourra pas les valider ni les annuler.
  4. A la demande de la France, la participation du secteur privé dans la restructuration de la dette d’un pays, ne devrait pas se reproduire.
  5. La « solidarité » de la zone euro (comprenez le dépouillement des peuples au service des banksters) sera essentiellement assuré par le Mécanisme européen de stabilité (MES) qui sera lancé dès 2012 et non pas en 2013
  6. Terrifié par le danger réel d’une hyperinflation, on ne changera pas les statuts de la Banque centrale européenne (BCE) et on reconnaît que les eurobonds « ne sont pas la solution ».

En clair, l’austérité pour le plus grand nombre et l’argent aux banquiers ! Le tout drapé dans une pseudo-constitutionalité permettant d’exclure toute interférence des peuples (référendums) et les parlements nationaux dépouillés de leurs prérogatives !

Mais un nouveau traité, ça prend du temps... et l’argent il le faut tout de suite.

Il est vrai que les traders ont bien du mal à trouver sur la table de leur cuisine les doses de substances spéculatives à bas prix auxquelles ils ont été accoutumé depuis tant d’années. D’ailleurs, à peine quelques heures après l’accord Merkel-Sarkozy, Standard & Poor’s a mis l’ensemble des pays AAA de la zone euro sous « surveillance négative », menaçant de baisser en particulier la note de la France de deux crans.

« C’est du Hjalmar Schacht [ministre keynésien des finances d’Hitler] et du Brüning [chancelier connu pour sa politique d’austérité draconienne], sans Hitler (pour l’instant) », commentait hier soir Helga Zepp-LaRouche, présidente de notre parti frère en Allemagne, le Büso, pour qui le combat pour un nouveau Glass-Steagall reste la clef pour retourner la situation.

Voir les 4 commentaires

  • italiapolare • 07/12/2011 - 17:48

    Il se trouve des gens assez stupides pour affirmer que certaines mesures ne sont "pas démocratiques mais nécessaires" et que le fait de vouloir vivre dans un pays souverain, c’est rester égoïstement dans son petit coin, autrement dit, vouloir "empêcher l’Europe de se construire". Certains ne verraient pas d’un mauvais oeil la mise en place d’une dictature mondiale, pourvu que celle-ci ne menace jamais leur petit confort et leurs conceptions à courte vue. Bien entendu, ils admirent Sarkozy et Merkel, ces deux dirigeants qui nous rappellent si bien que nous devons être raisonnables dans nos dépenses. Moins de soins, moins d’instruction, des logements toujours plus chers (voire pas de toit du tout), des factures de plus en plus élevées, tout cela pendant que les banques spéculent sur notre dos, ce n’est "pas démocratique mais nécessaire"... Il y en a assez de ces discours de fanatiques néoconservateurs. Chaque pays a le droit (et le devoir) d’assurer le bien-être de sa population, sans se faire dicter des mesures d’austérité par Merkel et Sarkozy, ces deux valets de l’Empire financier.

    Répondre à ce message

  • Elie • 07/12/2011 - 10:18

    Bien sûr qu’il faut un retour de la loi glass-Steagall mais ça ne résoudra pas le problème de l’endettement des états. Excepté l’Allemagne, tous les pays européens paient la note de 30 ou 40 années de gabegie.
    Un politicien ça ne compte pas, ça dépense. Le problème, c’est que c’est toujours le peuple qui rembourse.
    Une chose est sûre en tous cas, Jacques Cheminade n’exercera jamais de fonctions d’état, donc il ne rajoutera pas de dettes supplémentaires, c’est déjà pas mal.

    • petite souris • 07/12/2011 - 12:30

      Ben voyons !
      Il vaut donc mieux voter pour quelqu’un
      * dont on sait qu’il ne voudra pas du nouveau Glass-Steagal Act
      et
      * dont on est certain qu’il continuera à dépenser et à nous faire rembourser !!!!

      Je ne comprends pas bien votre raisonnement, mais je ne suis qu’une toute petite souris .......

    Répondre à ce message

  • petite souris • 06/12/2011 - 21:57

    Sarmarkokel ! un parfait specimen politique qui, n’ayant pas de solution, ne trouve pas mieux que de faire un nouveau traité !!!!
    ....encore une couche de bla-bla ce sera bien évidement plus compréhensible !!!
    .... et surtout ne pas consulter les peuples !!!

    Rendez-vous compte, les peuples veulent que l’on agisse pour eux et ils veulent de la démocratie !!!
    De la pure folie vous dis-je ! le peuple ne comprend rien !!!

    Ben voyons !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide