Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Spectaculaire contraction de l’industrie automobile

La rédaction
visites
779

A en croire les données du Bureau des statistiques du travail (BLS), 10 000 emplois disparaissent chaque mois dans le secteur automobile, qui se contracte officiellement au rythme de 10 % par an. Le nombre d’emplois dans le secteur est passé de 1,34 millions en janvier 2000 à moins d’un million en janvier 2007, soit une baisse de 25 %. Depuis janvier 2006, la chute a déjà atteint 9,5 %.

Le 28 février, Chrysler a annoncé qu’il allait proposer aux 50 000 travailleurs syndiqués un plan de pré-retraite, dans l’espoir de susciter 9000 départs volontaires en 2007 sur certains sites voués à la fermeture. Mais comme chez Ford, Delphi et General Motors, on se débarrassera sans doute de plus de 9000 travailleurs pour en remplacer une partie par des intérimaires. Le plan de prime au départ est moins généreux que ceux de GM et de Ford : les travailleurs relativement jeunes recevront 100 000 dollars, mais perdront leurs droits à la retraite et à l’assurance maladie.

Chrysler entend réduire sa production en Amérique du Nord de 400 000 véhicules, soit d’environ 20 % par rapport à 2006. Deux usines Delphi dans l’Indiana vont fermer en juin, et sur les 300 travailleurs restants, embauchés comme remplaçants en 2006 avec un bas salaire, une soixantaine sera mutée vers une autre usine et les autres seront purement et simplement licenciés. Selon un employé de l’équipe de démolition des usines, quelque 25 % des équipements ont été transférés vers deux autres usines américaines ou au Mexique, et une part équivalente a été vendue au plus offrant sur www.dovebid.com.

Contactez-nous !