Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Syndrome de Perugia : les jeunes s’ennuient et s’entretuent

La rédaction
visites
2074

29 novembre 2007 (Nouvelle Solidarité) - « Je suis très honnête, pacifique, doux mais parfois complètement fou ».
C’est ainsi que se définissait Raffaele Sollecito, élève ingénieur de 24 ans,
avant de participer au meurtre de Meredith Kercher, 21 ans, étudiante
Erasmus dans la ville universitaire de Pérouse, en Italie. Ce commentaire
était posté sur son profil Wayn.com, une plate-forme sociale similaire à
MySpace. Sur son blog MSN, les policiers ont retrouvé des photos de lui,
habillé en momie et tenant à la main une machette de boucher. Sur ce
blog, il faisait publiquement part à tous les internautes de son désir d’expérimenter
des « émotions fortes ». Sa petite amie, Amanda Knox, qui
participa elle aussi au meurtre, s’exhibait armes à la main sur internet
et avait posté sur son compte MySpace une nouvelle qu’elle avait écrite
et qui racontait l’histoire d’une jeune fille droguée puis violée. Le jour du
meurtre, le couple s’ennuyait terriblement et avait passé l’après-midi à
fumer du haschich. Ils décidèrent alors de jeter leur dévolu sur Meredith,
invitant pour cela un troisième complice. Lorsque la jeune Anglaise regagna
l’appartement qu’elle partageait avec Amanda, le trio en fit la proie
d’une orgie sexuelle forcée, Raffaele Sollecito ayant apporté son couteau.

Le 10 novembre dernier à Saint-Germain-en-Laye, une jeune britannique
de 28 ans a tué de sept coups de couteaux son partenaire sexuel d’un
soir, un jeune homme de 24 ans. Elle a déclaré aux enquêteurs « je me
suis inspirée de l’affaire Meredith ».
En quête de sensations fortes, elle
avait pointé un couteau sur la gorge de son partenaire pour une « expérience
sensuelle extrême ». Mais avec l’ivresse, la lame a glissé et perforé
l’artère. Dans un excès de frustration, la jeune femme poignarda alors le
jeune homme avant de revenir à elle et d’appeler les secours.

Voir notre dossier : MySpace, Facebook, jeux vidéo :
un camp de concentration mental sans larmes

Contactez-nous !