www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Traité de Lisbonne : ratification contestée en Italie

La rédaction
1068 visites

4 juillet 2008 (Nouvelle Solidarité) — Le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des députés italienne, Stefano Stefani, a proposé que le professeur Giuseppe Guarino soit invité à parler du Traité européen devant quatre commissions parlementaires. Selon La Padania du 26 juin, estimant que « les questions à traiter sont nombreuses et complexes, j’ai proposé par conséquent, dans le contexte du calendrier que nous prévoyons, d’y inclure une audition avec le professeur Guarino, expert en droit constitutionnel. Je crois qu’il est utile de tenir cette audition avant les vacances et avec la plus large participation possible. Je crois que ma demande peut être satisfaite, que Guarino sera entendu par les commissions des Affaires étrangères et de la Politique de l’UE de la Chambre et du Sénat. »

Stefani, qui est membre de la Ligue du Nord, met donc un bâton dans les roues des eurocrates, à commencer par le président Napolitano, qui poussent à tout va à un vote de ratification en Italie « courant juillet ». Les arguments juridiques du professeur de droit sont inattaquables puisqu’il a montré en quoi le Traité de Lisbonne constitue une violation d’au moins deux articles de la Constitution italienne. Si l’audition se tient effectivement, cela provoquera un débat national, faisant ainsi de toute ratification rapide une « mission impossible ».

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet