Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
RIA Novosti

Transnistrie : le dialogue Tiraspol-Chisinau lié à la confiance entre les parties (chef du parlement transnistrien)

La rédaction
visites
366
commentaire

(RIA Novosti). Evgueni Chevtchouk, président du Conseil suprême (parlement) de la république non reconnue de Transnistrie, estime que le succès des pourparlers sur le règlement du problème de la Transnistrie dépend du degré de confiance entre Chisinau et Tiraspol.

TIRASPOL, 21 mai -( RIA Novosti). Evgueni Chevtchouk, président du Conseil suprême (parlement) de la république non reconnue de Transnistrie, estime que le succès des pourparlers sur le règlement du problème de la Transnistrie dépend du degré de confiance entre Chisinau et Tiraspol.

Evgueni Chevtchouk a fait cette déclaration lundi à Tiraspol, au cours d’une rencontre avec Kalman Mizsei, représentant spécial de l’Union européenne en Moldavie.

« Le succès de pourparlers, quels qu’ils soient, dépend du degré de confiance entre les parties, mais les actions de la Moldavie dans le contexte des décisions prises en vue de restreindre les activités économiques extérieures des agents économiques de Transnistrie ne sont guère susceptibles d’élargir la confiance et de favoriser une coopération franche et constructive », a-t-il déclaré.

A l’appui de ses propos, il a cité un arrêté adopté le 17 mars dernier par le gouvernement moldave, qui entrera en vigueur à partir du 1er juillet, prévoyant le contrôle de Chisinau sur les importations en Transnistrie.

Selon le président du parlement, des pourparlers efficaces doivent reposer avant tout sur la stabilisation de la situation économique, ce qui doit être la première étape, la plus importante, de la reprise du dialogue sur le règlement du problème de la Transnistrie.

« Nous avons exprimé au représentant spécial de l’Union européenne en Moldavie notre inquiétude face à la situation qui s’est créée et notre volonté d’examiner les problèmes qui peuvent surgir lors de l’élaboration d’un mécanisme approprié, mutuellement acceptable aussi bien pour la Transnistrie que pour la République de Moldavie », a indiqué Evgueni Chevtchouk.

Le représentant de l’Union européenne en Moldavie Kalman Mizsei voulait connaître la position des parlementaires de Transnistrie concernant la reprise des négociations sur le règlement du problème transnistrien selon la formule « cinq plus deux » (Moldavie, Transnistrie, Russie, Ukraine, OSCE, Union européenne et Etats-Unis), a ajouté le service de presse.

Contactez-nous !

Don rapide