Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Transports et pétrole : rétablir d’urgence une régulation

La rédaction

Le 27 septembre, Lyndon LaRouche a lancé un appel d’urgence au gouvernement américain, lui demandant de réguler à nouveau deux secteurs vitaux de l’économie : les transports, notamment les compagnies aériennes, et le marché pétrolier international.

Informé des dernières décisions de la compagnie aérienne US Airways de réduire de 23% les salaires de tous ses employés, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi, LaRouche a fait remarquer que cette branche, comme l’ensemble du secteur des transports, est au bord de la faillite. Le gouvernement d’une nation moderne, et à plus forte raison d’une grande puissance comme les Etats-Unis, ne peut se permettre d’assister passivement au démantèlement de son réseau de transports. Par conséquent, LaRouche propose de mettre en règlement judiciaire tout le secteur des transports, puis d’adopter une régulation à grande échelle dans le cadre de sa restructuration.

Concernant le marché international du pétrole, LaRouche a réitéré l’appel qu’il avait lancé il y a quelques mois pour une réglementation des prix, dans le cadre d’arrangements contractuels bilatéraux ou multilatéraux à long terme. Il propose une fourchette de prix autour de 25 dollars le baril, ce qui permettrait des investissements suffisants dans de nouvelles explorations, la modernisation de l’infrastructure, les capacités de raffinage, etc., tout en éliminant le facteur spéculatif et le pillage de l’économie physique mondiale en vue d’alimenter des bulles financières qui vont, de toute façon, finir par éclater bientôt.

En soutien à la campagne présidentielle de Kerry, Lyndon LaRouche a mobilisé son mouvement pour assurer une défaite cinglante pour le ticket Bush-Cheney. Néanmoins, pour LaRouche, ces mesures de rerégulation ne peuvent attendre l’arrivée au pouvoir d’un nouveau gouvernement. Elles doivent être mises en œuvre dès maintenant, avant qu’il ne soit trop tard.

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 20 avril le monde
en devenir

Don rapide