Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Tremonti en appelle à Roosevelt avant le G20 de Pittsburgh

La rédaction
visites
1016
commentaire

2 septembre 2009 (Nouvelle Solidarité) - Dans un discours prononcé le 28 août au congrès annuel du mouvement Comunione e Liberazione à Rimini, le ministre italien de l’Economie, Giulio Tremonti, s’est vivement attaqué aux politiques de renflouement des banques et a mis en avant la méthode Roosevelt pour traiter les dettes financières. Ses déclarations interviennent un mois avant le sommet du G20 à Pittsburgh, alors que la situation financière des banques et des Etats, à commencer par les Etats-Unis, fait craindre un effondrement économique en chaîne dans les prochaines semaines.

Les décisions prises par le G8 et le G20, dit-il, ont empêché un « effondrement du système, mais une chose est sûre, et je vous le dis parce que j’en suis convaincu et que nous devons respecter la vérité. Dans une crise due à un endettement excessif, il faut choisir qui l’on peut et doit sauver. J’ai toujours dit que ce sont les industries, les familles. Ceux qui ont fait des paris financiers ont pris le risque de perdre gros. Ainsi, le choix doit être fait d’utiliser des instruments publics afin de sauver le bien [commun].

« Ce n’est pas ce qui a été fait. Dans de nombreux pays, le choix a été fait de sauver les banques. Nous devons examiner tout cela. Souvenez-vous de l’adage populaire : « Sauvons les gens, pas les banques ».

« Beaucoup comparent la crise actuelle à celle de 1929. Cependant, ce que Roosevelt a fait n’est pas ce qu’on fait aujourd’hui. A l’époque, la dette fut créée pour les gens. Aujourd’hui, les pertes privées ont été nationalisées. Ce ne sont pas les familles et l’industrie qui ont été aidées, mais les banques. On ne peut pas prétendre que nous créons de la dette [comme à la suite du krach de 1929]. Peut-être n’y avait-il pas d’alternative, mais alors il faut le reconnaître. Il n’y a pas d’alternative à la vérité.

« La vérité, c’est que l’argent est passé d’une poche à une autre, avec la différence que la poche des banquiers appartient aux banquiers, et que celle de l’Etat appartient à tous. »

La crise a été causée par la mondialisation, expliqua Tremonti, avant d’ajouter : « Notre génération a rendez-vous avec le destin. Les vieux paradigmes ne peuvent plus tenir face à ce qui arrive. Nous ne pouvons vivre dans l’illusion qu’un simple toilettage du système peut suffire. Passer une couche de vernis éthique sur le libre-marché est totalement insuffisant. Il nous faut un nouveau paradigme. »

Giulio Tremonti s’en est également pris aux experts et aux économistes, qui « ne se sont jamais excusés pour leur échec », comparant leurs débats à des réunions de « mages », tels « Merlin », « Harry Potter » ou « Mandrake ». « Ce serait une bonne chose s’ils gardaient le silence pendant un an ou deux. C’est fou de voir comment ces gens, pour gagner leur vie, sont prêts à dire l’exact contraire de ce qu’ils auraient dit auparavant. »

Le ministre de l’Economie italien est pour l’instant le seul dirigeant européen à avoir fait preuve de bon sens et d’une certaine compréhension de ce qui se passe. En juillet, le Sénat italien avait voté à l’unanimité une motion soutenant les positions internationales de Giulio Tremonti et appelant l’Italie à défendre un véritable Nouveau Bretton Woods lors du sommet de Pittsburgh.

A lire de toute urgence : Faire face aux Ides d’octobre

Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide