Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Tuerie de Jokela en Finlande : les jeux vidéo récidivent

La rédaction
visites
1755
commentaire

Un jeune finlandais, Pekka-Eric Auvinen (18 ans), vient d’abattre six camarades de classe, une infirmière et la directrice de son lycée à Tuusula, à une trentaine de kilomètres d’Helsinki. Il s’est donné la mort en criant « Révolution ! Cassons tout ! »

Auvinen avait prémédité son geste et posté une séquence vidéo sur YouTube où, portant un tee-shirt « L’Humanité est surestimée », il annonçait son intention de passer aux actes. Dans son profil, il notait qu’il ne fallait pas « accuser les films que je regarde, la musique que j’écoute, les jeux auxquels je joue ou les livres que je lis. Non, ils n’ont rien à faire avec ceci. Ceci est ma guerre : un homme en guerre contre l’humanité, les gouvernements et les masses faibles d’esprits du monde ! Pas de pitié pour la lie de la terre »

D’abord, le meurtrier signalait parmi ses centres d’intérêts : l’existentialisme, la misanthropie, les femmes, les armes (Je t’aime Catherine [-le nom de son arme]), l’absurdité, le tir, les jeux par ordinateur, le sarcasme, etc. Parmi ses auteurs, notons Orwell (1984), Huxley (Le meilleur des mondes), Platon (La République), Nietzsche (Œuvres complètes).

Ensuite, bien que comme d’habitude les médias détournent l’attention du rôle des jeux vidéos violents en accusant les armes -puisque la Finlande arrive derrière les Etats-Unis et le Yémen pour sa possession d’armes à feu par habitant- Auvinen était surtout un grand amateur de Counterstrike et de Battlefield 2 (des simulateurs de tir militaire vendus comme des jeux pour enfants). D’après les statistiques de Battlefield 2, disponibles online, Auvinen avait joué son dernier match quelques heures avant la tuerie. Le faible pourcentage des cibles blessées (12) par rapport aux cibles mortes (8) indique l’efficacité de l’entraînement virtuel par les jeux vidéo. Son cas prouve une fois de plus le rôle néfaste des jeux vidéo violents puisque son action se calque sur les tueries de Colombine High School de 1999 d’Eric Harris, ou sur celle de Virginia Tech cette année. Le meurtrier fait d’ailleurs l’éloge de la tuerie de Colombine et d’Adolphe Hitler sur les vidéos qu’il a postées sur YouTube.

Pour en savoir plus, voir nos dossiers :

Contactez-nous !

Don rapide