Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brève

USA : La démocrate larouchiste Rachel Brown en débat avec Joe Kennedy

La rédaction
visites
844

18 août 2012 (Nouvelle Solidarité) – Candidate à la primaire démocrate dans la 4e circonscription du Massachusetts, Rachel Brown a défendu la plateforme électorale du LaRouche PAC lors de deux débats télévisés avec ses adversaires Herb Robinson et Joseph Kennedy III, le petit-fils de Robert Kennedy. Si toute l’attention médiatique se porte sur les premiers pas de Joe en politique dans cette circonscription largement acquise aux démocrates, Rachel Brown a dominé le débat d’idées : là où Joe Kennedy a martelé qu’il donnerait priorité à la création d’emploi dans les PME pour résoudre les problèmes budgétaires et sociaux, la candidate larouchiste a développé la seule politique permettant d’y parvenir.

JPEG - 14.4 ko
Lors du premier débat avec Rachel Brown (gauche) et Joe Kennedy (centre) au Stonehill College.
Crédit : Emily J. Reynolds - heraldnews.com

L’espace et l’infrastructure pour de l’emploi qualifié en masse

Lors du premier débat le 14 août sur le campus du Stonehill College devant 300 personnes, le modérateur a posé la première question à Rachel Brown : « Quel secteur d’emploi est le plus important pour relancer l’économie locale et nationale ? ». Elle a répondu d’emblée sur l’importance de l’atterrissage de Curiosity sur Mars : celui-ci ouvre « une nouvelle ère d’optimisme », a-t-elle dit, et souligne le rôle vital de l’industrie aérospatiale pour l’emploi et l’innovation ; Brown a rappelé le rôle historique du corridor de la haute-technologie à Boston – la « route 128 » et le MIT – dans les grands succès de la NASA, et a appelé à en faire un des pôles d’une relance de l’économie réelle.

Mais le premier vecteur de cette relance économique devra être le projet NAWAPA, a-t-elle souligné, une série de grandes infrastructures d’eau et d’électricité s’étendant du Canada au Mexique à travers tout l’Ouest américain ; c’est le seul moyen de créer de l’emploi qualifié à grande échelle. En conclusion du débat, Rachel Brown a lu la lettre de Robert Kennedy en soutien à ce projet lancé dans les années 1960 et Joe Kennedy, visiblement touché, a pris le dossier du LaRouche PAC présentant la version moderne du projet.

Le Glass-Steagall Act contre l’austérité

L’autre question prioritaire qui a dominé ce premier débat comme le second sur la chaîne d’information régionale NECN le 16 août, est l’austérité brutale menée par l’administration Obama. Si Joe Kennedy a refusé de condamner les économies budgétaires, il s’est dit engagé pour une politique de dépenses et a manifesté sa volonté de préserver intégralement la Social Security héritée de Roosevelt, programme public de pension retraite pour les plus modestes. Rachel Brown, elle, a fustigé sans ambages le caractère « fasciste » des réformes Obama, qui conduisent à priver de couverture sociale les plus pauvres.

Brown a déclaré qu’on ne peut pas continuer à dépenser de l’argent dans les banques casinos si on veut pouvoir financer son projet de relance. Elle a présenté le rétablissement du Glass-Steagall Act de 1933 – la loi de séparation entre banque d’affaires et banque de dépôt – comme responsabilité urgente du Congrès, « car c’est la seule manière de stopper la crise financière mondiale ». Pour toutes ces raisons, elle a appelé à remplacer d’ici à la Convention démocrate la candidature de Barack Obama par n’importe quel autre dirigeant capable de faire face à ces enjeux fondamentaux.

Candidate dans cette même circonscription en 2010, Rachel Brown avait rassemblé 20 % des suffrages démocrates. Dans les quatre autres primaires où ils étaient présents, les candidats du LaRouche PAC ont réuni 4 % (Washington), 10 % (New Jersey), 41 % (Michigan) et 51 % (Texas), sur la base de cette plate-forme électorale en trois points : 1- Couper les banques en deux ; 2- Etablir un système de crédit productif public ; 3- Relance par les grands projets d’infrastructure et une grande politique d’exploration spatiale. L’élection primaire du Massachusetts aura lieu le 6 septembre.

Contactez-nous !