Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

USA-Mexique : ensemble contre les cartels de la drogue

La rédaction
visites
569

31 mars 2009 (LPAC) — La visite de la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton au Mexique, les 25 et 26 mars, a posé les bases pour le type de coopération entre les Etats-Unis et le Mexique qui permettrait de porter un coup fatal au trafic de drogue qui menace le tissu social des deux pays, voire du monde.

Consciente que la guerre des cartels de la drogue contre l’Etat mexicain s’est développée sous l’oeil bienveillant du régime Bush-Cheney, l’administration Obama a formulé une politique vis-à-vis de son voisin du sud qui, sans suffir à enrayer tout le fléau, comporte quelques-uns des éléments préconisés par Lyndon LaRouche pour une stratégie efficace : partage des renseignements en temps réel, privilégiant les technologies de surveillance inoffensives, respect de la souveraineté et retour à une politique économique axée sur le développement à long terme de l’infrastructure et l’industrialisation.

Contrairement à l’attitude résolument anti-mexicaine qui prévalait à Washington, les responsables du nouveau gouvernement américain reconnaissent le double aspect du problème : les stupéfiants arrivent aux Etats-Unis via le Mexique, mais les cartels seraient réduits à l’impuissance sans les armes et l’argent provenant du pays voisin.

A la veille de la visite de Mme Clinton au Mexique, de hauts fonctionnaires des départements d’Etat, de la Sécurité intérieure et de la Justice ont annoncé le lancement d’un projet global de lutte contre les cartels de la drogue mexicains sévissant du côté américain de la frontière. Bien que le projet manque de financements adéquats, il comprend le déploiement de plus de moyens technologiques à la frontière et le renforcement des équipes en coopération avec les services Mexicains. L’arrestation de trois dirigeants des deux plus grands cartels mexicains (Sinaloa et le Golfe), peu avant la visite de Mme Clinton, indiquent que sur le plan du renseignement, une meilleure coordination entre les Etats-Unis et le Mexique commence à voir le jour.

Au Mexique, Hillary Clinton a déclaré que les Etats-Unis considèrent les relations avec le Mexique comme « parmi les plus importantes qui existent entre deux pays au monde », et dépassent de loin le sujet de la lutte contre les stupéfiants, qui reste néanmoins une priorité.

Cette semaine, le ministre américain de la Justice, Eric Holder, et la secrétaire à la Défense du territoire, Janet Napolitano, participeront à une conférence sur le trafic d’armes au Mexique, puis le Président Obama rencontrera son homologue mexicain le 16 avril, en prélude au Sommet des Amériques.

On peut déplorer, dans le programme bilatéral, qu’il manque une politique pour faire face à la crise économique qui favorise le trafic de drogue. Dans ce contexte, les projets proposés par le LPAC et le mouvement de Lyndon LaRouche au Mexique, notamment l’ambitieux projet d’aménagement de l’eau (PLHINO), suscitent le plus vif intérêt.

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !