Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

USA : Une autre politique... avec un autre président

La rédaction
visites
949

22 septembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Lors de sa réunion publique organisée par CNBC lundi à Washington, Barack Obama a consacré l’ensemble de son intervention à expliquer que les actions de son gouvernement depuis son investiture, lorsqu’il a hérité de la situation économique désastreuse laissée par Bush, ont sauvé l’économie américaine qui se trouve désormais sur la voie de la reprise. Certes, il y a encore des gens qui souffrent, mais la récession est finie, a-t-il dit. Mais pour lui, la priorité est désormais de réduire les dépenses sociales pour réduire le déficit et stabiliser la reprise.

Il y a encore un an, son discours aurait été encensé par tous les médias du pays qui n’aura pas manqué de louer ses talents d’orateur. Mais comme il n’y a rien de vrai dans tout ce qu’il dit, il n’y a plus de magie. Même le reporter du New York Times évoque les citoyens déçus par le discours d’Obama et écrit que cette réunion publique ressemblait plus à une thérapie de groupe pour partisans désabusés. Une fois n’est pas coutume, le Président a accepté de répondre aux questions des citoyens ; parmi les personnes sélectionnées, une fervente supportrice s’est déclarée fatiguée de devoir le défendre alors que le changement qu’il avait promis ne s’est définitivement pas produit dans la vie des gens qui l’entourent. Une étudiante en difficulté lui a même demandé si c’en était fini du rêve américain.

La popularité d’Obama est au plus bas et ne cesse de chuter. La semaine dernière, le Bureau du recensement a rendu publics les chiffres de la pauvreté : durant les 12 premiers mois de la présidence Obama, 4 millions d’Américains sont passés sous le seuil de pauvreté, soit un total de 44 millions de personnes.

Lyndon LaRouche avait annoncé le 11 avril 2009 que la faiblesse psychologique d’Obama allait rapidement mettre sa présidence en échec et qu’il fallait sans attendre organiser son départ du bureau ovale. Quinze mois après, l’on se rend compte que LaRouche avait raison. Alors que le Président passe son temps à essayer de convaincre les gens que l’économie va mieux, Lyndon LaRouche et son Comité d’action politique organisent un vaste soutien pour le projet d’infrastructure NAWAPA qui sera le fer de lance d’une politique nouvelle de sortie de crise.

C’est cette économie nouvelle que l’économiste démocrate développera lors de son webcast international du 24 septembre.


Rendez-vous vendredi à 19h
sur www.larouchepac.com
(traduction française simultanée)


Contactez-nous !