Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

USA : le syndicat des enseignants soutient le retour au Glass-Steagall

La rédaction
visites
424

14 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le syndicat national des enseignants des Etats-Unis, l’American Federation of Teachers (AFT), qui représente 1,5 million de membres, a exprimé son soutien officiel au rétablissement du Glass-Steagall Act par le projet de loi H.R. 1489 présenté à la Chambre par Marcy Kaptur et soutenu par 52 députés des deux bords. Ce projet de loi promu dans tous les Etats-Unis par le Comité d’action politique de l’économiste Lyndon LaRouche (LPAC) aboutirait au démantèlement de Wall Street et à l’établissement d’un système national de crédit à l’économie conforme à la Constitution du pays.

Le soutien de l’AFT a été annoncé devant 700 délégués de l’UFT, la branche new-yorkaise de l’AFT, parmi lesquels l’enseignante et militante du LPAC Jessica Parker. C’est à la conclusion du congrès que le président de l’UFT Michael Mulgrew a demandé si «  Madame Glass-Steagall  » était présente dans la salle. Lorsque Jessica Parker s’est présentée, Mulgrew a déclaré sous les applaudissements de l’assemblée « J’ai vraiment une bonne nouvelle pour vous. Votre obstination a payé. (…) L’AFT apporte son soutien au Glass-Steagall !  » Mulgrew lui transmis alors la lettre de soutien, la félicita pour le «  véritable travail  » qu’elle a accomplit et il déclara qu’il s’attend à voir encore plus de choses allant dans cette direction. Parker et d’autres enseignants qui travaillent avec le LPAC sont intervenus sans cesse lors des différentes réunions ces derniers mois, exigeant le soutien pour la proposition de loi Kaptur.

Voici la lettre de l’ATF du 9 novembre 2011 :

Chère madame la député Kaptur,

Au nom des 1,5 million de membres de l’assemblée des enseignants américains, je vous écris pour vous exprimer notre soutien à votre loi H.R. 1489 « Return to Prudent Banking Act ». Le Congrès promulgua la loi Glass-Steagall en 1933 en réponse à ce qui fut la cause de la grande Dépression : spéculation incontrôlée qui s’exprimait entre autres dans le fait que les banques commerciales et les activités spéculatives étaient confondues. A l’époque, il y eut un fort consensus sur le fait que le mélange de ces activités avait mené au fait qu’il faisait prendre de trop gros risques aux épargnants. Le Congrès a agit alors pour séparer la puissance des banques commerciales et d’investissement, afin de protéger l’épargne des hommes. C’est précisément ce que fit la loi Glass-Steagall, jusqu’à ce qu’elle soit abrogée en 1999.

Par suite de cette abrogation, se produisit une large consolidation de banques et de maisons d’investissements sous la forme d’établissements financiers. Les pratiques financières furent un élément clé de l’actuelle récession catastrophique, qui a affaiblit notre pays ces trois dernières années. Le contribuable a été obligé de sauver ces établissements « trop gros pour tomber ». Les dommages qu’ils ont provoqué représentent une perte de 6,6 millions d’emplois et ont conduit à ce que des millions d’américains perdent leur maison lors de procédures de saisie. Cela même a provoqué une inégalité dans les revenus qui n’avait encore jamais été atteinte.

L’introduction de la H.R. 1489, en plus d’autres régulations et lois bancaires, rebâtirait les frontières nécessaires entre les banques commerciales et les banques d’investissement. Le plus important étant que cela contribuerait à stabiliser notre économie, pendant que d’autres clauses de sécurité pourraient à la fois protéger investisseurs et épargnants. La H.R. 1489 est le type de mesure courageuse dont on a justement besoin dès maintenant, et doit être immédiatement étudiée par le Congrès.

Nous vous remercions d’avoir pris l’initiative sur cette question des plus importantes.

Cordialement,

Kristor W. Cowan
Directeur
Département juridique de l’AFT

Mais comme le martèle désormais LaRouche, ceux qui disent vouloir rétablir Glass-Steagall sans parler d’évincer Obama sont à côté de la plaque. Non seulement Obama s’oppose depuis deux ans et demi au retour de Glass-Steagall, mais en tant que valet de l’Empire financier britannique il est aussi devenu le pivot pour le déclenchement d’un conflit mondial autour de la Libye, l’Iran et la Syrie. C’est selon cette réalité stratégique que LaRouche a réorienté tous les efforts de son PAC pour l’éviction immédiate d’Obama.

Contactez-nous !