Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

USA : un groupe d’élus bipartites appelle au développement de l’infrastructure

La rédaction
visites
499

Reflétant l’impact du projet de Lyndon LaRouche pour le développement à grande échelle des équipements aux Etats-Unis, un groupe bipartite de sénateurs a déposé le 8 mars une « Proposition de loi pour l’amélioration de l’infrastructure en 2006 ». Malgré ses défauts, notamment dans le domaine de l’énergie où l’on notera l’absence d’un plan ambitieux d’expansion de l’approvisionnement grâce au nucléaire, elle représente un pas dans la bonne direction.

Les sénateurs Hillary Clinton, George Voinovich et Tom Carper ont déposé le 9 mars ce texte prévoyant la création d’une Commission nationale de l’infrastructure composée de sept membres (nommés par le Président et les dirigeants républicains et démocrates de la Chambre et du Sénat), ainsi que la planification et la production d’infrastructures à différentes échéances (5, 15, 30 et 50 ans).

Dans son communiqué de presse pour présenter ce projet, la sénatrice Clinton note d’emblée : « La tragédie de l’ouragan Katrina a rendu terriblement claire la nécessité d’améliorer notre infrastructure vieillissante », rappelant que « tout au long de l’histoire, la force économique de notre nation a été inexorablement liée aux investissements effectués dans l’infrastructure publique. Du Transcontinental Railroad au National Highway System (...) nos systèmes de canaux, de voies ferrées et de transport aérien ont défini les forces fondamentales de l’économie et du peuple américains. »

Tout en y voyant un « développement positif », LaRouche a déploré la lenteur de mise en oeuvre de ce plan, qui prévoit en effet une modernisation progressive des équipements ainsi que trois ans de planification (à comparer à la proposition de LaRouche ci-dessus). Mais la question essentielle est celle de l’énergie, notamment d’origine nucléaire ; les parlementaires, surtout les démocrates, doivent s’engager résolument pour le développement de l’énergie nucléaire. Sans cela, précisa LaRouche, il ne peut y avoir de politique sérieuse en matière d’infrastructures, sans parler de surmonter la crise économique.

Contactez-nous !