Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Ukraine : tentative d’assassinat contre Natalia Vitrenko

La rédaction
visites
997

Le 2 octobre, Natalia Vitrenko, candidate du Parti socialiste progressif d’Ukraine (PSPU) aux prochaines élections présidentielles, a été la cible d’une tentative d’assassinat dans la ville d’Ingouletsk, à l’est de l’Ukraine.

Des grenades de fabrication militaire RGD-2 ont été lancées sur elle alors qu’elle quittait un événement de campagne. Mme Vitrenko et 33 autres personnes souffrent de blessures de shrapnels. Les sondages et la presse reconnaissent que Mme Vitrenko, qui utilise le graphique de la fonction d’effondrement ou « triple courbe » de Lyndon LaRouche dans sa campagne « arrive à égalité » avec le président Léonide Kouchma.

En 1997, elle avait lancé, de concert avec Helga Zepp-LaRouche, l’Appel au président Clinton pour la convocation d’une nouvelle conférence de Bretton Woods.

Le 3 octobre, Volodymyr Marchenkof, lui aussi membre du parlement ukrainien et co-dirigeant du PSPU avec Vitrenko, a expliqué à la télévision nationale ukrainienne que 33 personnes avaient été blessées aux shrapnels. Dix-sept d’entre elles ont dû être hospitalisées, dont quatre dans un état grave ; une personne a perdu un oeil et une autre a dû se faire amputer d’une jambe. La personne qui se trouvait aux côtés de Mme Vitrenko alors qu’ils s’approchaient de la voiture souffre d’une grave blessure à la tête.

Marchenko a qualifié l’attentat d’« acte de terrorisme avec intention de tuer ». Deux hommes ont été détenus comme suspects, selon le ministre de l’Intérieur. La campagne présidentielle de Natalia Vitrenko s’est considérablement renforcée en raison de son opposition sans compromis aux politiques du Fonds monétaire international, qu’elle accuse de « fascisme financier ». Elle propose de rompre toutes relations avec le FMI et de mettre en oeuvre un moratoire sur la dette extérieure, l’Ukraine se trouvant au bord de la faillite nationale et de l’effondrement de son économie réelle.

Contactez-nous !