www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Un ancien de la CIA expose la guerre secrète d’Obama en Syrie et en Iran

La rédaction
4360 visites | 3 commentaires

13 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Alors qu’une frappe militaire contre l’Iran demeure une option réelle et que la pression s’accroît sur la Syrie, la guerre secrète s’est intensifiée, notamment sous la houlette de la présidence Obama. Selon l’ancien officier de la CIA Philip Giraldi, expert en lutte antiterroriste, la Maison Blanche a récemment communiqué plusieurs directives à la communauté du renseignement, autorisant des actions clandestines accrues contre Damas et Téhéran. « Compte tenu des opérations de renseignement majeures actuellement menées au Liban, cela s’assimile à une guerre secrète contre l’Iran et ses alliés au Moyen-Orient. »

Depuis 2008, écrit Giraldi sur le site anti-impérialiste américain antiwar.com, « les Etats-Unis considèrent les Gardiens de la Révolution iraniens comme une organisation terroriste », ce qui autorise l’assassinat de ses cadres, explique-t-il. Déjà en 2003, l’administration Bush « autorisait à entraver l’activité de la Garde révolutionnaire dans les zones frontalières (…) en 2007, un directive émise par George W. Bush autorisait des attaques contre les équipements et les chercheurs iraniens associés au nucléaire, ainsi que le développement, coordonné avec les Israéliens, de virus informatiques ».

Selon Giraldi, les assassinats perpétrés en vertu de ces directives ne sont pas menés par Israël ou les Etats-Unis, dont les agents « ne pourraient pas opérer sur le sol iranien », mais par l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien (OMPI) – le mouvement de résistance armée que l’UE et le MI-5 ont retiré de leurs listes antiterroristes en 2008 et 2009, et qui est notamment financé par les réseaux anglo-saoudiens –, ainsi que par les séparatistes baloutches du Joundallah et du Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK). « Les nouvelles directives contre l’Iran viennent donc étendre ces opérations existantes dans le but d’étrangler l’Iran en créant des insurrections le long de toutes ses frontières ».

De même en Syrie, malgré les mises en garde de la Russie et de la Chine, l’intervention étrangère est bien réelle, décrit-t-il, « par la mise en place d’un réseau clandestin de soutien à l’insurrection contre le gouvernement de Bachar Al-Assad » : les rebelles opèrent depuis la ville turque d’Iskenderun ; ils sont approvisionnés en armes provenant des surplus libyens et directement transportées par l’aviation de l’OTAN ; 600 combattants du CNT libyen les formeraient à la guérilla ; les forces spéciales françaises et britanniques seraient également présentes sur le terrain ; les Etats-Unis fournissent de l’équipement de communication et des renseignements aux rebelles, tandis que les cadres de la National Endowment for Democracy (NED — très active en Russie) dispensent des cours sur « comment construire la démocratie »...

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 3 commentaires

Vos commentaires

  • Le 13 décembre 2011 à 22:30
    par petite souris

    l’Organisation des moudjahiddines du peuple iranien (OMPI) – le mouvement de résistance armée que l’UE et le MI-5 ont retiré de leurs listes antiterroristes en 2008 et 2009, et qui est notamment financé par les réseaux anglo-saoudiens –, ainsi que par les séparatistes baloutches du Joundallah et du Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK)
    Voilà qui est très intéressant !!!
    "on" décide que tel pays dérange
    "on" créé une opposition que l’on finance et aide
    Puis tout naturellement, puis officiellement "on" dit que ce pays est contre la démocratie
    "on" a donc toutes les "bonnes" raisons de s’ingérer dans les affaires du-dit pays quitte à faire la guerre

    "on" est toujours un con.
    ou
    comment se débarrasser de ceux qui veulent être libres................

    • Le 14 décembre 2011 à 17:12
      par ID naze

      Eneffet, et je vais etre maladroit en disant que le pouvoir oligarchique aux USA,ne tolère pas la mondre dicidence,ce qui peut l’amener a lencer les forces de l’ordre a tuer peut etre les opposants pacifistes ?
      je trouve etrange que d’un coté il y a ces discours pudibons parcimonieux qui peuvent dans le meme temps donner lieux a des violences extrèmes inflexibles ,pour de simples manifèstatons populaires ,alors qu’ils ne les accèptent pas dans les pays qui ne se plient pas a leurs dirèctives ?
      Bye.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2011 à 07:29
    par ID naze

    Bonjour.
    En effet, pourquoi faire la guerre lorsque les institutions d’un pays accèpte de se plier aux diktats des envahisseurs colonialistes,au nom de la libèrté et de "la democrassie de façade" ?
    L’Irak,a pèrdu semble t’il ses infrastructures,son autonomie, ses industries, au nom de "la démocrassie ",mais dans les faits, la situation pour ce qui rèste de la pietaille est peut etre pire qu’avant,tout en etant probablement, au moins aussi violente, deséquilibrée,arbitraire pour ceux qui ne détienent pas le pouvoir violent ?
    Cèrte, les cultures locales ,traditionelles adaptées a la region,sont pèrsecutés au point de devenir incidieusementt des tabous honteux,peut etre ?
    Bye.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet