www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Un ancien haut gradé US fustige Obama et s’alarme sur la guerre en Iran

La rédaction
2611 visites | 5 commentaires

15 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Lors d’une interview le 8 décembre sur la chaîne d’information russe internationale Russia Today, le colonel américain Lawrence Wilkerson, ancien chef de cabinet du secrétaire d’Etat Colin Powell s’en est pris à Obama, tirant la sonnette d’alarme sur le risque de guerre avec l’Iran. Ayant vécu de l’intérieur le lancement de la guerre en Irak dont il a depuis dénoncé les mensonges, Wilkerson s’est alarmé : ce sont les mêmes idéologues néoconservateurs qui mènent la charge et qui baladent le président.


Le colonel Wilkerson sur The Alyona Show

D’abord, interrogé sur les propos d’Obama qui, en réponse aux accusations d’être trop « conciliant » avec l’Iran, s’est vanté d’avoir tué Ben Laden, le colonel Wilkerson demande : « Pouvez-vous imaginer les six premiers présidents américains, Abraham Lincoln ou Dwight Eisenhower, tenir de tels propos ? Je n’imagine que George W. Bush pour dire des choses pareilles ; ça me semble incroyable de voir un président dire ça, se vanter d’avoir tué, comme si c’était à ça qu’on pouvait se mesurer pour savoir ce qu’on vaut, en regardant qui on tue à travers le monde ».

Obama : « Allez demander à Ben Laden si je suis du genre conciliant »

Ensuite, il explique comment les gens à l’étranger voient les Etats-Unis : lors d’un récent voyage à Rome et à Séoul, raconte-il, il a pu voir sur les chaînes de télévision des deux pays la police américaine battre les manifestants d’Occupy Wall Street… « Le monde ne voit pas la liberté ou la Déclaration d’Indépendance, mais notre puissance militaire, nos drones, ils nous voient tuer des gens, y compris nos propres concitoyens sans aucune procédure judiciaire », a-t-il assené en référence à la politique d’assassinats ciblés menée directement par Obama et sa garde prétorienne, le JSOC. « Même quatre des six candidats républicains sont pour la torture ! »

Puis Alyona Minkowski, journaliste américaine pour RT à Washington, diffuse un extrait d’Obama rappelant que « toutes les options sont sur la table » et que Téhéran doit se plier ; Wilkerson déclare alors : « nous sommes en train de suivre les pas qui nous ont mené en Irak, mais cette fois avec l’Iran : ce sont les mêmes néoconservateurs, les mêmes républicains, la même stratégie qu’alors… c’est ce qui me déconcerte, ils n’essayent même pas une autre stratégie, un nouveau plan ; ils font exactement la même chose, avec les mêmes gens, les mêmes arguments, piégeant un président qui se croit capable de déjouer le piège qu’ils ont construit pour lui, mais vous avez entendu sa rhétorique, il ne cherche même pas à éviter le piège ; nous sommes partis pour une nouvelle guerre en Asie de l’Ouest. »

Wilkerson évoque ensuite Israël et l’opposition massive des anciens chefs du Mossad et de Tsahal contre « la route vers l’Armageddon » que représente la politique de Netanyahou. Avec le Congrès américain qui a récemment offert au Premier ministre israélien 26 standing-ovations, ce qui démontre « la folie » règnant dans cette institution, il est probable que le gouvernement israélien précipite les Etats-Unis vers la guerre. « Si j’étais gérant d’un hedge fund, a-t-il conclu, et qu’il me fallait choisir entre prendre une position longue ou une position courte sur la guerre en Iran, je mettrais mon argent sur la guerre. »

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 5 commentaires

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2011 à 22:37
    par Albert

    Je ne parles pas anglais. Je suis nul en langues étrangères. N’auriez vous pas des traducteurs chez vous, pour sous-titrer les vidéos ?

    • Le 16 décembre 2011 à 09:46
      par Bertrand Buisson

      Ben si vous avez vraiment envie de savoir ce que ces gens disent, ça fait une bonne motivation pour apprendre ;-)

    • Le 16 décembre 2011 à 10:37
      par Julien Lemaître

      J’ajouterais que S&P a des moyens uniquement grâce à vos dons, pour les campagnes comme pour le site.
      Pour que S&P puisse faire plus, il faut donner plus !
      >>> Don en ligne
      :-)

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2011 à 12:06
    par petite souris

    Si j’étais gérant d’un hedge fund, a-t-il conclu, et qu’il me fallait choisir entre prendre une position longue ou une position courte sur la guerre en Iran, je mettrais mon argent sur la guerre.

    Tout est dit : la guerre contre l’Iran est décidée par les financiers et les banquiers le jour où le drapeau américain est abaissé à Bagdad pour départ de l’armée des stètes qui bien sûr ne partira plus .....

    Nozélites-politico-médiatiques-marionnettes n’ont plus qu’à s’organiser et user de conviction, ou de pression pour que les populations suivent ou se taisent.

    Toute résistance est déjà qualifiée d’illégale ou d’action terroriste....

    Cela promet mais n’empêchera ni la pensée ni l’action.

    • Le 15 décembre 2011 à 18:00
      par ID naze

      Malgrés une denonciation ouvèrte, ces gens continuent comme si rien n’etait finalement ?
      Bye.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet