Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Un banquier suisse : « C’est l’heure de LaRouche »

La rédaction

8 octobre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Un important banquier suisse a confirmé lors d’un entretien téléphonique le 5 octobre, que les grandes banques ont de gros problèmes. Il a cité les cas d’UBS, Citigroup et Deutsche Bank. Ces problèmes sont au vu et au su de tous avec les pertes affichées pour le compte du 3e trimestre 2007. UBS a annoncé une dépréciation de ses actifs à hauteur de 2,4 milliards d’euros, 1,4 milliards pour Citigroup et 2,2 milliards pour Deutsche Bank. Et ces cas ne sont pas isolés : Bank of America a perdu 700 millions d’euros, JP Morgan 1,5 milliards, Merrill Lynch 4 milliards, etc.

Mais cette source des milieux bancaires a précisé que le pire était encore à venir, et il ne sera pas possible de l’éviter ou de le cacher dans les semaines à venir. Ce sera même évident lorsque les chiffres du 4e trimestre devront être publiés. Il a ensuite dit « C’est l’heure de LaRouche. J’espère que maintenant les gens l’écoute ».

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 16 février le monde
en devenir

Don rapide