Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

23 juin - Guerre, choléra et famine au Yémen : la complicité criminelle des occidentaux dénoncée à l’ONU Lire 22 juin - Surréaliste : la lutte antifraude fiscale européenne s’installe au Luxembourg ! Lire 22 juin - Spécial Bourget : gros plan sur le programme spatial de Jacques Cheminade Lire
AccueilActualité
Brèves

Un banquier suisse : « C’est l’heure de LaRouche »

La rédaction
visites
1956
commentaire

8 octobre 2007 (Nouvelle Solidarité) - Un important banquier suisse a confirmé lors d’un entretien téléphonique le 5 octobre, que les grandes banques ont de gros problèmes. Il a cité les cas d’UBS, Citigroup et Deutsche Bank. Ces problèmes sont au vu et au su de tous avec les pertes affichées pour le compte du 3e trimestre 2007. UBS a annoncé une dépréciation de ses actifs à hauteur de 2,4 milliards d’euros, 1,4 milliards pour Citigroup et 2,2 milliards pour Deutsche Bank. Et ces cas ne sont pas isolés : Bank of America a perdu 700 millions d’euros, JP Morgan 1,5 milliards, Merrill Lynch 4 milliards, etc.

Mais cette source des milieux bancaires a précisé que le pire était encore à venir, et il ne sera pas possible de l’éviter ou de le cacher dans les semaines à venir. Ce sera même évident lorsque les chiffres du 4e trimestre devront être publiés. Il a ensuite dit « C’est l’heure de LaRouche. J’espère que maintenant les gens l’écoute ».

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide