www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Un conseiller d’Obama estime qu’il faut réduire les « complotistes »

La rédaction
2315 visites | 5 commentaires

7 mai 2012 (Nouvelle Solidarité) – Le professeur Cass Sunstein et se femme Samantha Power font partie des conseillers du président américain Barack Obama et ses plus proches confidents.

Après avoir été congédiée de sa campagne en 2008 pour avoir qualifié Hillary Clinton de « monstre », Samantha Power a été introduite dans la Maison Blanche pour devenir l’une des premières responsables de la guerre en Libye et l’assassinat de Mouammar Kadhafi l’année dernière.

Ayant ainsi démontré ses capacités en matière d’atrocités, elle a été mise en charge le 23 avril du nouveau Conseil pour la prévention des atrocités d’Obama, afin de justifier le déclenchement de nouvelles guerres selon les caprices présidentiels.

Quant à son mari, Cass Sunstein, il a été mentor d’Obama en tant que professeur de droit à Harvard et à Chicago. Un article publié en 2008, intitulé « Théories de la conspiration » confirme que Sunstein joue un rôle central dans les efforts de l’administration Obama pour réduire au silence la critique.

Derrière la prétention de redonner au gouvernement américain sa crédibilité virginale, sans pour autant le ramener à sa mission d’origine qui est la défense des intérêts de la population, Sunstein propose de cibler ceux qui prônent les « théories de la conspiration », définies comme « toute tentative d’expliquer un événement où une pratique en se référant aux machinations de personnes puissantes, qui ont également réussi à dissimuler leur rôle ».

Glenn Greenwald, l’un des principaux journalistes indépendants et défenseurs des droits civiques et constitutionnels aux Etats-Unis, a résumé le long article de Sunstein en 2010 en dénonçant « la proposition pernicieuse d’employer des équipes d’agents secrets et d’activistes pseudo-indépendants pour ’infiltrer de manière cognitive’ des sites internet et des groupes d’activistes prônant ce que Sunstein estime être ’de fausses théories de la conspiration’ concernant le gouvernement. Ceci viserait à accroître la confiance des citoyens dans les responsables de leur gouvernement et miner la crédibilité des conspirationnistes. »

Pris d’un mélange d’horreur et d’amusement Greenwald cite alors un paragraphe haut en couleur, montrant jusqu’où la Maison-Blanche est prête à aller pour reconquérir le cœurs de américains :

« Que peut faire le gouvernement à propos des théories de la conspiration ? Parmi les choses qu’il peut faire, qu’est-ce qu’il devrait faire ? Nous pouvons dès à présent imaginer une série de réponses possibles. (1) Le gouvernement peut bannir le complotisme [sic ! conspiracy theorizing en anglais, ndt]. (2) Le gouvernement peut imposer un genre de taxe, financière ou autre, à ceux qui cherchent à disséminer de telles théories. (3) Le gouvernement peut s’engager lui-même dans un discours contradictoire, rassemblant les arguments pour discréditer les théories de la conspiration. (4) Le gouvernement peut engager officiellement des groupes privés pour s’engager dans un discours contradictoire. (5) Le gouvernement peut s’engager dans une communication informelle avec de tels groupes, pour les encourager à l’aider. Chaque instrument a un ensemble distinct d’effets potentiels, ou de coûts et de bénéfices, et chacun aura son utilité dans des conditions imaginables. Cependant, notre principale idée est que le gouvernement devrait s’engager à l’infiltration cognitive des groupes produisant des théories de la conspiration, ce qui implique un mixe des points (3), (4) et (5). »

Greenwald souligne que « Sunstein n’appelle pas pour l’instant au recours aux points (1) et (2) – faire en sorte que le gouvernement bannisse le complotisme ou impose une taxe à ceux qui le font – mais dit que chaque point aura son utilité dans des conditions imaginables ».

Même s’il admet qu’il aimerait volontiers connaître quelles sont les conditions sous lesquelles le gouvernement pourrait passer à l’action sur les deux premiers points, Greenwald rappelle qu’il serait nécessaire dans ce cas d’abroger le Premier amendement de la Constitution américaine, qui est, entre autre, le droit de s’assembler pacifiquement et de s’exprimer en toute liberté.

Bienvenue donc chez Big Brother !

  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Le choix de la rédaction
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 5 commentaires

Vos commentaires

  • Le 8 mai 2012 à 10:32
    par christian ;procquez@orange .fr

    Notre Pays,nos Responsables politiques ne se trouvent pas mieux que les Etats Unis.N’oublions pas le decret N°2011795 du 30 juin 2011 signé de Messieurs FILLON.GUEANT.LONGUET:le tir à balles réelles pour assurer le mientien de l’Ordre Public.La Politesse,le Devoir,le Droit on l’apprend en instruction civique.Qu’ont ils retenus ces criminels de leurs formations civiques Républicaines,aujourd’hui déchus de leurs fonctions.J’ose espérer la renaissance d’une Démocratie,d’une volonté Politique progressiste sur les défis à relevé.A retenir notre Pays emprunte 500 millions d’euros par jour,notre dette va atteindre 2000 milliards d’euros prochainement.Le programe de Jacques CHEMINADE,nous devons tout faire pour qu’il soit appliquer dans ce nouveau Gouvernement cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 mai 2012 à 16:19
    par Rolande Bergeron

    Comment une stratégie vient-elle au jour s’il n’y a pas eu d’abord complot pour l’élaborer ?...

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai 2012 à 23:21
    par petite souris

    Samantha ! beau nom pour une sorcière !
    Celle-ci n’est pas bien aimée ....

    ....y a de l’assassinat dans l’air !
    Pardon !
    Dans les journaux à la rubrique faits divers : des chutes dans l’escalier du 23°étage, un scooter glissant sur une plaque d’huile, un noyé dans sa piscine après un bain de soleil trop long, une madeleine restée dans la gorge .... plein d’accidents stupides et malencontreux ......................

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet