www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Un conseiller d’Obama exige un droit de vie ou de mort

La rédaction
2930 visites | 5 commentaires

1er août 2009 (Nouvelle Solidarité)—Le principal conseiller d’Obama pour les questions de santé, Ezekiel Emanuel, est un adepte radical, depuis longue date, du droit à écourter la vie des personnes âgées, invoquant comme prétexte les coûts prétendument exorbitants pour la collectivité des soins accordés à ces patients en fin de vie.

Comme nous l’avons souligné à maintes reprises sur ce site, c’est l’adhésion d’Emanuel aux critères comptables dans le domaine de la santé, qui le conduit aujourd’hui à promouvoir les mêmes politiques que les nazis ont pratiquées contre les juifs, et contre ceux qu’ils considéraient comme les « bouches inutiles » : les personnes âgées, les grands malades et les handicapés.

Mais Emanuel va plus loin. Dans un article publié le 31 janvier 2009 dans le journal médical anglais, The Lancet, intitulé « Les critères définissant l’attribution des traitements médicaux devenus rares », il explique la philosophie de son système de remboursements de soins qu’il a baptisé du nom : « Système de vies complètes » (Complete lives system). Cet article est paru moins de deux mois avant que le président Obama ne charge Emanuel de sa réforme de santé, au sein du Conseil fédéral des recherches en coûts comparatifs. Emanuel travaille aussi avec Peter Orszag, directeur du Budget à la Maison Blanche.

Emanuel y explique les principes qui guideront les choix entre ceux qui pourront continuer à vivre et ceux qui devront mourir : « Lorsqu’il est appliqué, le ‘Système des vies complètes’ engendre une courbe dans laquelle les individus âgés de 15 à 40 ans ont les plus grandes chances, alors que les plus jeunes et les plus âgés, voient leurs chances diminuées. » Ceci peut être justifié par l’opinion publique car « un large consensus favorise les adolescents sur les jeunes enfants, et les jeunes adultes par rapport aux personnes très âgées ».

« Une attribution stricte en faveur des plus jeunes, orienterait les ressources rares principalement vers les enfants. Cette approche ne semble pas correcte. La mort d’une femme de 20 ans est intuitivement pire que celle d’une petite fille de 2 mois, même si le bébé a vécu moins longtemps. La personnalité de la femme de 20 ans est beaucoup plus développée que celle de l’enfant ; elle a bénéficié de l’investissement des autres pour entamer des projets qui n’ont pas encore abouti. (…) Les adolescents ont reçu une éducation et des soins parentaux substantiels, des investissements qui seraient gâchés sans une vie complète. Par contraste, les enfants n’ont pas encore bénéficié de tels investissements. (…) Lorsqu’un très jeune enfant meurt, c’est terrible ; mais la plupart des gens pensent que lorsqu’il s’agit d’un enfant de trois ans, c’est pire, et pire encore, lorsqu’il s’agit d’un adolescent. »

Vers la fin de son article, Emanuel aborde le fond des choses, en répondant à des critiques formulées contre ce système par John Grimley Evans dans le British Medical Journal du 15 mars 1997, où Evans évoque déjà le caractère fasciste de telles politiques. Evans écrivait : « Des sondages en Grande Bretagne montrent que les vieilles personnes sont perçues très largement comme ayant une valeur sociale moindre que les jeunes. (…) Certains chercheurs suggèrent que les opinions révélées par ces sondages devraient être considérées comme une base valable pour rationner les services de santé. (…) Nous ne devrions pas créer, sur la base de l’âge ou d’aucune autre caractéristique, dont les individus n’ont aucun contrôle, des classes de « sous-hommes » [Untermenschen], dont les vies et le bien-être, ne méritent pas la peine qu’on y dépense trop d’argent ».

Faisant semblant de ne pas comprendre l’argument de Evans, Ezekiel Emanuel, principal conseiller du Président Obama en matière de politique de santé, a répondu “qu’en dernière analyse, le “système des vies complètes” ne crée pas des ‘classes des ‘sous-hommes’ dont il est estimé que les vies et le bien-être ne méritent pas qu’on y dépense de l’argent’ ; simplement, il nous donne pouvoir pour décider, de façon juste, qui nous sauverons lorsque une pénurie rend le sauvetage de tout le monde impossible ».

Dans un article consacré à la grippe aviaire paru dans le magazine Science du 12 mai 2006, sous le titre : « Qui devrait avoir un vaccin contre la grippe lorsque tout le monde ne peut pas en avoir ? », Emanuel défendait l’idée que laisser mourir les personnes âgées était une « alternative éthique » ! Il s’exprimait en tant que directeur de l’Institut National de la Santé (Département de Bioéthique).

Appelant ce système « Principe raffiné d’allocations de cycle de vie », Emanuel argumente que des personnes âgées de 13 à 40 ans, doivent être prioritaires parce que leur vie a une valeur plus grande ; les plus âgés ont déjà passé leur tour et les très jeunes n’ont pas encore fait l’objet de beaucoup d’investissements.

A lire :


Suivre : La révolution citoyenne qui nous arrive des Etats-Unis


  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 
Notre dossier éducation, en vente ici Au Yémen, on assassine les hommes et leur mémoire. La France complice. terrorisme / 11 septembre, les 28 pages qui démasquent... La mer, avenir de l’homme Présidentielle 2017
Autres articles
Plus d'articles

Voir les 5 commentaires

Vos commentaires

  • Le 3 août 2009 à 12:59
    par parousnik

    Les EU se sont batis sur les cadavres du plus grands génocide de l’histoire humaine...et visiblement il n’y a aucune raison avec de telles racines pour que le génocide cesse... Les événements du 11 septembre 2001 commandités par la ploutocratie yankee et planifiée par l’administration Bush en assassinant plusieurs milliers de leurs citoyens nous a tous averti de l’avenir qui paraît aujourd’hui...sous cette dominance démoniaque et criminelle...mais a quoi pouvions nous nous attendre d’autres au fond ? Le film Le Soleil vert...New York, en l’an 2022. Pollution et surpopulation : 41 millions d’habitants mènent une existence misérable. Un brouillard empoisonné recouvre la surface du globe, d’où la végétation à pratiquement disparue. La nourriture véritable atteint des prix si élevés que seule une minorité de privilégiés peut se l’offrir ; les autres doivent se contenter d’aliments synthétiques, rationnés par le Gouvernement et fabriqués par la ’Soylent Company’, qui nourrit ainsi la moitié du monde à l’aide de tablettes dérivées du plancton, baptisées selon les jours « Soylent Yellow » (jaune), « Red » (rouge) ou « Green » (vert) mais qui sont en réalité composés d’êtres humains recyclés.

    Répondre à ce message

  • Le 3 août 2009 à 08:48
    par nico

    On peut encore dériver en disant qu’a l’intérieur de la classe d’age de 13 a 40 ans, certaines personnes ont plus de valeur que d’autre.
    On voit rapidement qu’avec ce genre de logique on va pouvoir aller encore plus loin dans la bêtise ! Hitler sort de ce corps !!!

    Et ce mec est responsable du département de bioéthique de l’institut national de la santé ???
    On a du soucis à ce faire pour l’éthique aux états-unis !

    Répondre à ce message

  • Le 1er août 2009 à 10:35
    par dra

    "la vie des personnes agées de 13 à 40 ans ont plus d’importance que ...." dit Ezekiel Emanuel.

    Sur la photo, il ne me paraît pas être dans cette tranche d’âge ! Alors est-ce que ce qu’il dit est réellement pertinent ?

    Vu son intelligence et ses fonctions, il se doit de montrer l’exemple et il agira sans aucun doute en conséquence, au sein de sa famille, dans son entourage amical et dans son cercle professionnel.
    Il est conseiller d’Obama qui a quel âge aujourd’hui ?

    • Le 3 août 2009 à 01:14
      par Alban

      Ezekiel Emanuel comme les puissants aux USA ou dans le monde auront toujours leurs millions de dollars ou leur or pour se faire soigner " librement " dans n’importe quelle clinique privée.

      J’ai toujours pensé que le fascisme était au monde la chose la mieux partagée et que n’importe quel mouvement politique ou religieux pouvait y plonger dedans, selon tel ou tel phénomène historique particulier.

      Je critique souvent vos vues sur certains points mais je fais aussi connaître votre site afin que les gens jugent par eux-même. Je suis loin d’être d’accord avec tout ce que vous dites sur le site mais il me semble que le combat que vous menez sur le front de la Réforme de la Santé aux USA est juste et que visiblement vous êtes le seul à le mener.

      Pour cela je vous tire mon chapeau !

      Vous avez ô combien raison, cette vision purement comptable de l’être humain que d’aucun qualifierait de néolibérale, une sorte de perversion du libéralisme philosophique, est tout à fait d’inspiration et de nature fasciste. L’expression n’est pas galvaudée.

      Le pire dans cette Histoire, c’est qu’ Obama se fait passer pour le héraut des pauvres, des faibles et autres infortunés, alors qu’il n’est que la version colorée des puissances oligarchiques qui le tienne par le col et l’agite avant de le jeter une fois sa mission achevée et la pilule administrée au peuple Américain.

    • Le 3 août 2009 à 01:20
      par Alban

      Les Citoyens américains ont trop longtemps dormi sur leurs lauriers, et un certain 11 septembre 2001, l’ Histoire les a sorti de leur torpeur.
      Peu intéressés à la politique, la politique maintenant vient se pencher au dessus de leur chevet et demain décidera de ceux qui ont droit de vivre et de ceux qui auront tout loisir de mourir " libres ". Une liberté comptable de marché, voilà ce que le fameux rêve américain est devenu.
      Le tragique dans l’ Histoire, c’est que le peuple américain ne s’administre pas lui -même et qu’il a laissé toute son organisation politique aux mains des assurances privées, trust divers et à l’ oligarchie qui décide " au nom du peuple américain " alors que toutes ces entités ne défendent que leur propres intérêts financiers. Ezekiel Emanuel est bien un idéologue fasciste et la réclamation de donner le droit de vie et de mort est un rêve fasciste. Basé sur des valeurs comptables, idéologie dominante du moment sur toute la terre ( quand on sait les milliards engouffrés dans l’industrie militaire américaine, on sourit ) M. Emanuel me fait l’effet d’un médecin nazi qui trouvera mille justifications à ses crimes ; qu’ils soient perpétrés au nom de la race, de la dette publique ou de la science. Il est étonnant que M. Obama soit devenu ce mauvais rêve en 6 mois de présidence américaine. Lorsque le peuple américain se réveillera , une fois pris entre le marteau des
      "républicains" et l’enclume "démocrate" et se retrouvera broyé, qu’adviendra t-il ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet