Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Un des bras droits de Martin Luther King appelle à rompre avec Obama

La rédaction
visites
1349

11 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Dans une tribune publiée par le site d’information démocrate Huffington Post et intitulée « Il est temps de penser l’impensable : il faut un adversaire démocrate contre la réélection d’Obama », Clarence Jones a appelé les américains à rompre ouvertement avec Obama. Conseiller juridique et ami proche de Martin Luther King Jr, Clarence Jones est le co-auteur du fameux discours « I have a dream » et comptait parmi les soutiens actifs d’Obama lors des présidentielles de 2008.

Dans sa tribune, Clarence Jones rappelle les paroles que King prononça en 1967 contre la politique militaire de Lyndon Jonhson au Vietnam : « Vient un temps où le silence est trahison. ». « Obama n’a fait que dilapider l’extraordinaire soutien qu’il avait reçu (…) ce n’est pas facile d’entrer en opposition avec le premier président noir-américain mais hélas, je crois que l’heure est venue. »

« Il n’est pas difficile de voir à quel point Obama a abandonné la base qui l’a porté au pouvoir. Il l’a fait parce qu’il n’a plus aucun respect, ni crainte ou espoir en ces gens qui l’ont élu ; il pense qu’il n’ont pas d’autre choix que d’accepter ce qu’il fait, qu’ils soient d’accord ou non.

« Le temps est venu pour ces personnes qui ont constitué le ’Mouvement’ qui a permis au sénateur Obama d’être élu, de ’rompre le silence’, pour montrer qu’ils ne resteront plus assis à attendre, en marmonnant impuissamment et ne pouvant faire qu’espérer que les choses aillent mieux. »

La tribune de Clarence Jones a été publiée le week-end dernier, et vendredi, le groupe des élus noirs au Congrès a annoncé qu’il rejetait l’accord inique conclu par Obama et la nouvelle majorité républicaine, devant permettre la prolongation des baisses d’impôts « W. Bush » pour les riches.


Lire aussi :


Contactez-nous !