Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 19 février - TV Lobotomie, l’être humain face aux écrans Lire Flash : 17 février - Fake news, une nouvelle arme de guerre - Radio S&P 16 février 2017 Lire Flash : 17 février - Manifestations de masse : mais que se passe-t-il en Roumanie ? Lire
AccueilActualité
Brèves

Un dirigeant d’HSBC veut un nouveau Weimar

La rédaction
visites
2685
commentaires

26 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) - Face à la « pénurie d’argent », Stephen King, économiste en chef de la Hong-Kong and Shangaï Corporation Bank (HSBC), la vieille banque de l’impérialisme britannique, a appelé, dans sa chronique du London Independent de mardi, à « faire marcher la planche à billets ».

« La crise financière mue (…) elle devient rapidement une crise de liquidation (…) nous allons vers une déflation mondiale (…) le volume total des prêts diminue inévitablement (…) les entreprises, les ménages et les investisseurs craignent une pénurie de cash. Lorsqu’ils en ont, ils s’y accrochent. Pour en lever, ils vendent leurs actifs ayant une valeur d’échange. La panique prend le dessus. »

En réalité, il n’y a pas assez d’argent dans le monde pour couvrir les gains fictifs réalisés sur les marchés des dérivés, bulle estimée à plusieurs millions de milliards de dollars. Face à cela, la seule solution sensée est de fermer ces marchés spéculatifs et d’annuler la dette qu’ils représentent. Mais King, en bon parasite, appelle les banques centrales à pisser de l’argent autant que nécessaire pour couvrir ces actifs spéculatifs.

« Il faut faire marcher la planche à billets car dans notre monde nouvellement déflationniste, le problème est la pénurie d’argent ». Cette politique pourrait provoquer « une hyperinflation similaire à l’Allemagne de Weimar dans les années 20 et aujourd’hui au Zimbabwe », explique t-il, mais « nous sommes dans une période exceptionnelle ». Et « pour rendre cette politique crédible, elle ne sera pas l’initiative des ministres des Finances mais des banquiers centraux du monde ».

King nous montre ainsi le vrai visage du fascisme financier qui se cache derrière le paravent de « l’industrie de la finance » : dévaluer la monnaie des nations pour sauver le pouvoir de ces intérêts financiers et laisser mourir les gens ; comme dans l’Allemagne des années 20 et 30.

Approndondir : la vidéo 1923

Voir les 7 commentaires

  • jacklafripouille • 26/11/2008 - 21:00

    C’est tout simplement dégueulasse !
    Trop peu de gens comprennent ce qu’il se passe trop occupé devant la star’ac et autres foutaises...

    • Dayle • 25/06/2011 - 10:39

      Merci pour ces informations, je vous souhaite une bonne journée.

      casino en ligne sans telechargement

      Vistez le casino en ligne en ligne en belgique.

    Répondre à ce message

  • Dawson • 25/06/2011 - 05:41

    Cool ces informations, je vous souhaite une bonne continuation.

    casino en ligne belgique

    miser sur les jeux de casino en ligne francais en mode gratuit ou argent.

    Répondre à ce message

  • Byblos • 28/11/2008 - 15:51

    Dans la cacophonie dominante, votre site incarne la Raison, mais surtout le « parler vrai ».

    Il y a des questions auxquelles le commun des mortels peine à trouver des réponses. En voici un échantillonnage :

    1- Alors que la planche à billet des USA fonctionne à plein rendement, augmentant la masse monétaire de milliers de milliards de dollars pour financer les « plans de sauvetage », comment se fait-il que le dollar se maintienne assez solidement par rapport aux autres monnaies ?

    2- La bourse ne produit ni biens ni services. Elle ne comporte aucune valeur ajoutée. Ce qui est perdu par un spéculateur est gagné par l’autre. S’il y a des milliers de milliards de dollars de pertes, où sont les gains ?

    3- La spéculation a créé et mis en circulation des milliers de milliards de dollars virtuels. Or, sur les marchés internationaux, il y a pénurie de monnaie. Où se cache-t-elle ?

    4- Le grossissement démesuré des masses monétaires devrait normalement conduire à une inflation galopante par la dévaluation des monnaies par rapport aux biens et services. Il n’en est encore rien jusqu’ici. Y a-t-il une explication ?

    Je ne connais aucun gouvernement ni aucun media qui soit disposé à creuser ces questions. Votre site pourrait-il aider ses fidèles à y voir plus clair ?

    • Beu • 01/12/2008 - 22:27

      @ Byblos

      Quelques pistes de réflexion...

      1- Il me semble qu’il y a un rapport entre la stabilité actuelle du dollar et le marché du pétrole mais certains s’y connaissent mieux que moi...

      2- Les gagnants voudraient bien être remboursés mais les perdants n’ont plus d’argent ! Les plans de renflouement consistent donc à donner aux perdants de l’argent des contribuables pour qu’ils remboursent les gagnants...

      3- L’argent disparaît ? Ou n’a-t-il tout simplement jamais eu de réalité physique ? Quelle production correspond à cet argent ? Aucune... Donc cet argent ne devrait pas exister. Le fait qu’on le voit "disparaître" est juste un dur retour à la réalité !

      4- Ca va venir ne soyez pas pressé... Pour l’instant, le commerce mondial s’effondre du fait de la pénurie de crédit donc chacun vend à bas prix pour écouler son stock : c’est la déflation. Mais en fait ce n’est que l’oeil du cyclone ! Les quantités d’argent nouvellement injectées sont suffisantes pour provoquer une hyperinflation. Il Si les acteurs économiques ne croient plus à la valeur de l’argent (càd qu’ils s’aperçoivent que l’économie physique a été oubliée !) le phénomène se déclenche. Aujourd’hui, les gens sont comme hypnotisés... Si on ne met pas en place une banqueroute organisée du système banquaire, c’est Weimar qui nous guette...

      Mais pas de panique, les solutions existent ! Engagez le combat !

    Répondre à ce message

  • HUGER gerard • 26/11/2008 - 20:31

    La planche à billets. OUI.
    Sauf chez HSBC et pour les salariés d’HSBC qui auront "peau de chagrin" en matière d’augmentations annuelles sur les salaires. Soyez heureux d’avoir du travail et de continuer d’enrichir votre actionnaire.
    C’est en substance un résumé des négociations annuelles.
    Gérard Huger

    Répondre à ce message

  • Kiki • 26/11/2008 - 16:22

    Quelle horreur !
     ;)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide