Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Un effet « Pearl Harbor » en Russie

La rédaction
visites
779

Non contente d’avoir dissimulé des informations essentielles sur l’incident du Koursk lui-même, la presse occidentale a dépeint de manière fausse la réaction de la population et des dirigeants russes.

Poutine a saisi l’occasion pour se rallier la population, en s’entretenant tout d’abord pendant six heures avec les familles des victimes du Koursk - acte extraordinaire et sans précédent de la part du chef de l’Etat d’une grande nation- puis en s’adressant à la population sur une chaîne nationale le lendemain de la journée de deuil. Entre-temps, les sondages russes ont montré que la popularité de Poutine reste élevée, malgré l’intense campagne des médias cherchant à le présenter comme un « apparatchik raté du KGB », « complètement insensible aux gens » et obsédé par l’« illusion de grandeur d’une super-puissance ».

Dans son discours télévisé du 23 août, Poutine a déclaré qu’ « On essaie dans certains endroits de tirer avantage de ce malheur d’une manière malhonnête (...) Ces gens qui sont au premier rang des « champions » des marins sont précisément ceux qui contribuent depuis longtemps à ruiner l’armée, la marine et l’Etat. » Faisant référence au plus puissant des « oligarques » russes, Boris Berezovski, qui est très lié aux Britanniques et a fait une grande campagne de publicité pour lever de l’argent pour les victimes du Koursk, Poutine a lancé : « Certains d’entre eux ont collecté un million (...) Ils feraient mieux de vendre leurs villas sur les côtes méditerranéennes de France et d’Espagne. Mais alors, ils devraient expliquer pourquoi ces propriétés sont inscrites sous de faux noms et adresses de sociétés, et on leur demanderait l’origine de tout cet argent. ».

Puis le président russe a ajouté : « Je serai avec l’armée et avec la marine et je serai avec la population. Et ensemble, nous rebâtirons l’armée, la marine et le pays. Je n’ai aucun doute à ce sujet. » Poutine a annoncé qu’il avait rejeté les offres de démission du ministre de la Défense Sergueïev, du chef de la marine Kourojedoï et du commandant de la Flotte du Nord Popov.

Il est significatif que les remarques télévisées de Poutine fassent écho à une déclaration faite le même jour par l’ancien Premier ministre Primakov et à un « appel aux armes » lancé la veille par les principaux membres de « l’opposition patriotique de gauche », notamment des dirigeants militaires, des académiciens, des personnalités de l’Eglise orthodoxe russe, et en particulier de l’économiste Sergei Glaziev.

Cette déclaration parle de la « guerre que notre peuple mène depuis une décennie ; on perd chaque année un million de membres de notre population et on laisse sur le champ de bataille des cités en flammes, des immeubles détruits, des avions abattus, des bateaux coulés et des régions dévastées et dépeuplées, ainsi que d’innombrables tombes de nos compatriotes. (...) L’ennemi [de la Russie], se faisant passer pour un « réformateur » et un « bienfaiteur » a fait un mal délibéré depuis dix ans (...). »

« La perte du Koursk ne nous divisera ni ne nous affaiblira, mais nous nous unirons et consoliderons, et aiderons à surmonter le schisme au sein du peuple (...) Nous exigeons que les dirigeants, tirant les leçons de l’amère perte actuelle, ne recommencent pas la ruineuse politique précédente de « libéralisme radical » (...) mais mobilise les restes de nos ressources nationales, les restes de nos finances et de nos forces productives. »

Le mystérieux incendie qui s’est déclaré le 27 août dans la tour de télévision d’Ostankino, interrompant la transmission à toutes les grandes chaînes télévisées des régions européennes de la Russie, renforcera le sentiment de « Pearl Harbor » qui se répand dans la population russe.

Contactez-nous !