Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Un général russe : le krach financier motive la guerre

La rédaction
visites
1596

Faisant écho à l’analyse de Lyndon LaRouche, le général russe Leonid Ivachov (cr) estime que la détermination du gouvernement Bush de lancer une frappe nucléaire contre l’Iran est motivée par le krach inévitable du système financier mondial. Vice-président de l’Académie russe des Affaires géopolitiques, le général Ivachov a mis en garde à maintes reprises contre les plans de Washington visant l’Iran, peut-être avec l’aide d’Israël.

Dans un article paru le 30 mars dans le journal de sa Fondation de la culture stratégique, repris le 9 avril dans la publication online Global Research, Ivachov écrit : « Quelle est la véritable raison pour laquelle les Etats-Unis déclencheraient ce conflit militaire ? Des activités ayant des conséquences de proportion mondiale ne peuvent être destinées qu’à traiter un problème mondial. Ce problème n’est en aucun cas secret - c’est la possibilité d’un krach du système financier international sur le dollar américain. Actuellement, la masse de la monnaie américaine dépasse la valeur totale de tous les avoirs américains d’un facteur de dix. Tout ce qui se trouve aux Etats-Unis - industries, immeubles, technologies de pointe, etc. - a été hypothéqué plus de dix fois partout dans le monde. Une dette d’une telle ampleur ne pourra jamais être remboursée, elle ne peut qu’être remise.

« Les montants en dollars figurant sur les comptes d’individus, d’organisations et de Trésors publics constituent une réalité virtuelle. Ces entrées ne s’appuient pas sur des produits, des objets de valeur ou quoi que ce soit existant dans la réalité. »

Si cet endettement américain est simplement éliminé, écrit Ivachov, « ce sera la fin de la règle bien établi du veau d’or. L’importance des événements à venir est réellement épique. C’est pourquoi l’agresseur ignore les conséquences catastrophiques globales de son offensive. Les "banquiers mondiaux" en faillite ont besoin d’un événement de force majeure de proportions mondiales pour s’en sortir.

« La solution est déjà prévue. Les Etats-Unis n’ont rien d’autre à offrir au monde pour sauver un dollar en déclin que des opérations militaires comme celles en Yougoslavie, en Afghanistan et en Irak. Et même ces conflits locaux ne donnent que des effets à court terme. On a besoin de quelque chose de beaucoup plus important, et ce besoin est urgent. » Le général Ivachov esquisse ensuite un scénario cauchemardesque de conflit entre les Etats-Unis et l’Iran, menant à une guerre de religions asymétrique qui serait encore plus catastrophique que la Deuxième Guerre mondiale.

Contactez-nous !