Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Un nouveau Glass-Steagall bientôt débattu au Congrès américain ?

La rédaction
visites
677
commentaire

15 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) — Intervenant au cours de la conférence de Lyndon LaRouche, le 10 mars dernier, un dirigeant syndical de l’Ohio indiqua avoir appris de bonne source qu’une « proposition de loi prévoyant un nouveau Glass-Steagall serait déposée à la Chambre des représentants » avec le soutien de démocrates et de républicains. Dans une discussion sur LPAC-TVaprès la conférence, le porte-parole de LaRouche, Debra Freeman, confirma qu’elle avait, elle aussi, eu vent de l’imminence d’une telle initiative.

Toutefois, elle décrivit aussi un climat de peur extrême qui règne au Capitole, comme Phil Angelides et ses collègues de la Commission d’enquête sur la crise financière (FCIC) l’ont constaté. Rares sont les parlementaires ayant eu le courage de soulever les conclusions accablantes du rapport Angelides, ce qui reflète la riposte virulente de Wall Street. A court terme, on s’attend déjà à ce que les banques exigent un nouveau renflouement. Ceci explique la motivation de bon nombre des questions posées à LaRouche pendant le dialogue, y compris de la part d’un groupe d’économistes.

Mais si un nouveau Glass-Steagall est proposé, le débat s’ouvrirait. Un tel projet de loi pourrait servir de point de ralliement pour la grève de masse qui secoue les Etats-Unis et le monde.

Rappelons cependant que les citoyens auraient tort, et bien tort, de compter sur les élus actuels pour saisir l’initiative. Ceux-ci sont trop démoralisés à ce stade, sinon corrompus. Les meilleurs d’entre eux se sont laissés intimider par le président Obama en 2010, abandonnant la bataille pour le Glass-Steagall. Ainsi, la seule approche valable pour les citoyens consiste à intensifier massivement les pressions — dans la rue et à l’égard des élus nationaux.

Signez ici la pétition pour un "Glass-Steagall global" !


A voir :
Vidéo : Glass-Steagall, l’épreuve morale


Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide