Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Un point sur les primaires démocrates après la Floride

La rédaction
visites
902

30 janvier 2008 (LPAC) - Hillary Clinton a remporté une large victoire dans la primaire démocrate de Floride, malgré la décision du Conseil national démocrate (DNC) de déclasser l’élection pour avoir dérogé au calendrier électoral. En d’autres termes, ce scrutin ne rapportera aucun délégué supplémentaire aux candidats démocrates pour le vote final qui doit les départager en août prochain à Denver. Malgré cela, les électeurs sont allés voter en masse et la sénatrice de New York a reçu 854 089 suffrages contre 567 356 à son rival Barack Obama, soit 50 % des voix contre 33 %.

Comme Lyndon LaRouche l’a déclaré et expliqué à plusieurs reprises, la candidature d’Obama a été montée par ses parrains afin de détruire Hillary Clinton avant d’être lui-même détruit à son tour, ouvrant le champs à la candidature « indépendante » de « l’homme qui valait 11 milliards », Michael Bloomberg, le vrai candidat de l’oligarchie financière, qui partage cette qualité d’ « hommes au dessus des partis » avec Mussolini.

Dans ce contexte, il est notable que le parrain financier d’Obama, Tony Rezko, un homme d’affaire véreux de Chicago, ait été arrêté et incarcéré lundi. Cette relation passée pourrait bien être le facteur qui brisera l’envol d’Obama au moment voulu, d’autant plus que lors d’un débat télévisé la semaine dernière, le sénateur de l’Illinois a affirmé n’avoir travaillé que 5 petites heures pour Rezko, alors que leur relation allait bien plus loin.

Voir « Le parcours douteux de Barack Obama »

Contactez-nous !