Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Une Agence France nucléaire international voit le jour !

La rédaction
visites
819

8 mai 2008 (Nouvelle Solidarité)—Malgré la politique économique généralement désastreuse de Nicolas Sarkozy, l’intérêt national continue tout de même à s’exprimer à travers le Gouvernement, notamment pour ce qui est du nucléaire civil. Ainsi, on apprend par la presse que Jean Louis Borloo, ministre de l’Environnement, a présenté mercredi en Conseil des ministres, un décret autorisant la création de l’agence France nucléaire international, au sein du Commissariat à l’énergie atomique. Selon Luc Chatel, porte-parole du Gouvernement, le rôle de cette agence sera « d’apporter l’expertise française à tous les Etats étrangers souhaitant se doter de l’énergie nucléaire civile et de les aider à préparer la mise en place d’une filière nucléaire civile dans leurs pays ». Depuis l’avènement de Nicolas Sarkozy à la Présidence, des accords de coopération concernant l’énergie nucléaire ont été signés avec trois pays du Maghreb : la Libye, le Maroc, l’Algérie, ainsi qu’avec les Emirats Arabes Unis. Plus récemment un accord du même type a été signé avec Tunis. Celui-ci concerne à la fois l’énergie et le dessalement de l’eau, et prévoit de l’équipement, la formation d’ingénieurs, une recherche commune, et l’exploration de ressources uranifères.

Cependant, selon le quotidien Les Echos d’aujourd’hui, « ces textes ont suscité les inquiétudes des écologistes et de plusieurs partenaires européens de la France, comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne, qui redoutent qu’ils contribuent à la prolifération nucléaire militaire. » Albion est toujours aussi perfide, et Mme Merkel ne rate pas une occasion pour se mettre à la remorque des tenants de la faction Empire anglais !

Contactez-nous !