Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Une conférence à Moscou consacrée aux idées de Vernadski et de LaRouche

La rédaction
visites
1095
commentaire

Une conférence scientifique de deux jours sur le thème « La réalisation du concept de noosphère au XXIème siècle : la mission de la Russie dans le monde aujourd’hui » s’est ouverte à Moscou le 27 novembre au Musée géologique national Vernadski de l’Académie russe des sciences. Lors de cette manifestation co-organisée par l’Institut Schiller, un important document de Lyndon LaRouche intitulé « L’esprit de la science russe » a été présenté. Celui-ci sera publié dans le magazine EIR n°47 (2001).

Etaient présents à la conférence environ cinquante physiciens, biologistes et autres scientifiques russes. Jonathan Tennenbaum a ouvert la conférence, suivi par Oleg Kutznetsov, président de l’Académie russe des sciences naturelles et recteur de l’université de la Nature, la Société et l’Homme de Doubna, qui a traité des « Principes d’une théorie de développement durable des systèmes socio-naturels ». Des présentations scientifiques ont aussi été faites par D.V. Rundkvist, directeur du Musée géologique national Vernadski, V.G. Popov, de l’université des Chemins de fer nationaux de Moscou, B.M. Vladimirovski, de l’Observatoire astrophysique de Crimée en Ukraine, et G.V. Naumov, du Musée Vernadski. Le premier jour s’est terminé par la lecture du document de LaRouche. De même, Sergueï Glazyev, président de la Commission sur la politique économique de la Douma russe a prononcé un discours passionné sur le rôle de la Russie dans le monde aujourd’hui.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 13 décembre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide